13 coïncidences insolites

Les coïncidences sont-elles vraiment le fruit du hasard?
Voici 13 histoires vraies pour vous y faire réfléchir…

1

Un destin lié à la comète

Coïncidence, ou destin? Mark Twain est né le jour de l’apparition de la comète de Halley en 1835, et est mort le jour de sa réapparition en 1910. Il l’avait lui même prédit en 1909, quand il a dit:

«Je suis venu avec la Comète de Halley en 1835. Elle revient cette année, et je m’attend à repartir avec.»
Mark Twain
Mark Twain
Auteur

2

La voiture maudite de James Dean

« Little Bastard » est le nom que James Dean a donné à sa nouvelle voiture, une Porsche Spyder qu’il a acquise le 21 septembre 1955. Jetant un oeil à la voiture sport, l’acteur Alec Guinness a confié à son ami qu’elle avait une apparence sinistre. « Si tu montes dans cette voiture, on va t’y retrouver mort dans une semaine. » Alec n’était pas le seul à avoir un mauvais pressentiment par rapport à la Porsche, puisque Ursula Andress, la copine de James Dean à l’époque, refusait d’y monter. 9 jours après l’achat, Dean entra en collision avec une Ford Tudor, et il y trouva la mort, déclenchant une série de coïncidences qui rendra Little Bastard digne des objets maudits les plus redoutés. 

La voiture maudite de James Dean
James Dean au volant de Little Bastard

Après la mort de l’acteur, George Barris, qui l’avait aidé à customiser la voiture, décida de la racheter, même si elle était déclarée perte totale par la compagnie d’assurance. Mais dès que Little Bastard fut livrée à l’atelier de Barris, elle glissa de la remorque et brisa les deux jambes d’un mécanicien sur lequel elle atterit.

George Barris vendit le moteur de la voiture maudite au Dr. Troy McHenry, qui l’utilisa dans sa propre voiture lors d’une course. Le véhicule frappa un arbre et tua le docteur. Pendant la même compétition, une autre voiture utilisait un morceau récupéré de Little Bastard, soit le véhicule du Dr William Eschrich. Durant la course, la voiture du Dr Eschrich s’est bloquée et a fait des tonneaux, causant des blessures graves à son conducteur.

Deux des pneus de Little Bastard étant encore en bon état, Barris les vendit et peu de temps après, les deux explosèrent simultanément, provoquant une sortie de route. 

Deux voleurs, qui espéraient garder un souvenir du célèbre James Dean, tentèrent de prendre des morceaux de la voiture. Le premier s’ouvrit le bras alors qu’il tentait de récupérer le volant, et le second se blessa en tentant de retirer le siège éclaboussé de sang.

La voiture maudite fut prêtée à la California Highway Patrol qui voulait l’exposer pour sensibiliser les jeunes à la prudence au volant. Lors de la première exposition, le garage dans lequel la Spyder était abritée prit feu et brûla entièrement, laissant Little Bastard intacte. Lors de l’exposition suivante, dans une école secondaire, la Porsche tomba de son présentoir, brisant la hanche d’un étudiant.

Lors d’un transport de la Spyder, George Barhius, le conducteur, perdit le contrôle de son camion et fut projeté hors de la cabine, trouvant la mort lorsque Little Bastard tomba de son support et l’écrasa. Deux ans plus tard, la voiture maudite tomba à nouveau d’un camion qui la transportait, causant un accident d’autoroute fatal. Mais ce ne fut pas la dernière tragédie causée par le transport de Little Bastard, car en 1958, un camion qui la transportait était stationné dans une pente, et lorsque ses freins lâchèrent, il tamponna la voiture derrière lui et brisa son pare-brise.

En 1959, alors qu’elle était exposée à la Nouvelle Orléans, la voiture se défit en 11 morceaux, et s’en fut assez pour son propriétaire qui demanda qu’on la ramène en Californie par le train. Mais pendant le trajet, elle disparut, et on la recherche toujours.

Alors, qu’en pensez-vous? Coïncidences, ou objet maudit?

3

La surprenante coïncidence d'un numéro de téléphone

Un mécanicien avait été appelé pour réparer une voiture au milieu de nulle part. Sa besogne terminée, il marcha jusqu’à sa voiture pour rentrer chez lui lorsque, juste au moment où il passait devant, un téléphone public se mit à sonner. Il répondit. 

La personne qui appelait s’adressa à lui par son nom, et se mit à lui parler d’un rendez-vous d’affaires qu’il avait le lendemain. Le mécanicien était confus, mais il reconnaissait malgré tout la voix à l’autre bout du fil: il s’agissait de sa secrétaire. Il lui demanda comment, juste ciel, elle avait su qu’elle devait l’appeler sur ce téléphone public pour le rejoindre. Elle répondit qu’elle l’appelait, en fait, sur son nouveau portable. L’homme lui expliqua qu’il recevait cet appel sur un téléphone public, mais elle insistait pour dire qu’elle avait composé son numéro de portable. 

Comme elle revérifiait, pour s’en assurer, le bout de papier sur lequel elle avait écrit le numéro, elle se rendit compte de son erreur: elle n’avait pas composé le numéro du nouveau portable, mais bien le numéro de paie du mécanicien, qu’elle avait noté sur le même papier. Il s’adonnait que, par coïncidence, le numéro de paie était identique au numéro de ce téléphone public devant lequel le mécanicien passait, en plein au moment où elle voulait le rejoindre.  

Coïncidence ou synchronicité?

4

Le prélèvement d'empreintes digitales fut adopté suite à cette coïncidence

C’était en 1903, dans une prison du Kansas. Le commis aux dossiers M. W. McClaughry venait de prélever sur un nouveau détenu les données d’identification Bertillon (une méthode d’identification des prisonniers qui reposait sur 14 mesures corporelles, comme la longueur des mains, des pieds, des oreilles, etc.). Le commis fouilla dans ses archives, trouva le dossier du détenu, et lui demanda quelle bêtise il avait faite cette fois-ci. Confus, le prisonnier, Will West, jura qu’il était en prison pour la première fois. 

En examinant le dossier qu’il avait entre les mains, le commis McClaughry réalisa qu’il contenait les informations d’un autre William West qui se trouvait dans le même pénitentier. Selon le système Bertillon, il existe seulement une chance sur 286 millions que les 14 mesures d’un individus soient identiques à celles d’un autre individu. 

Le nouveau détenu disait vrai: ce n’était pas son dossier. Mais non seulement les données Bertillon des deux prisonniers étaient pratiquement les mêmes, ils portaient aussi le même nom et se ressemblaient comme deux clones. 

Suite à cette anecdote, la prison a adopté le prélèvement d’empreintes digitales pour identifier les prisonniers. Et cette fois, les deux Will West avaient des données différentes.

Will West

5

Coïncidence subite

Tout juste après avoir fait une conférence sur les morts subites, l’astronome sud-africain Daniel du Toit s’est pris un bonbon à la menthe, s’est étouffé avec ce bonbon, et est mort subitement. 

6

La fin de la guerre a-t-elle été prédite?

L’incident qui a conduit au déclenchement de la Première Guerre Mondiale est l’assassinat de l’Archiduc François-Ferdinand d’Autriche, le 28 juin 1914, alors qu’il était en voiture pour une visite à Sarajevo.

La plaque d’immatriculation du véhicule dans lequel l’Archiduc était assis lors de l’assassinat présente une singularité surprenante: on peut y lire l’immatriculation A III118, ce qui correspond à la fin de cette même guerre, soit le jour de l’Armistice, le 11/11/18. 

Coïncidence, ou prédiction?

assassinat de François-Ferdinand d'Autriche

7

Double destin

Dwayne Carroll, 48 ans, du Kentucky (États-Unis), avait commandé une double pierre tombale qui servirait pour son épouse et pour lui-même. Il était au cimetière du comté de Floyd afin de nettoyer l’endroit où la pierre tombale serait placée, lorsqu’il subit une crise cardiaque fatale. 

Voyant qu’il était en retard pour rentrer à la maison, sa femme Carolyn, 49 ans, s’inquiéta et envoya sa soeur s’enquérir de lui. Lorsque cette dernière revint avec la mauvaise nouvelle, Carolyn subit elle aussi une crise cardiaque et en mourut.

8

Les coïncidences significatives

« J’étais séparée de mon mari violent. Pendant qu’il était parti en voyage d’affaires, j’ai décidé de renouer avec lui. Lors de son vol de retour, il a manqué sa correspondance. Cette nuit-là, une femme que je ne connaissais pas, qui était elle aussi abusée par son petit ami, a composé un faux numéro et m’a appelée, par erreur. La peur dans sa voix m’a fait comprendre que de renouer avec mon mari était une erreur. Le lendemain matin, je l’ai retrouvé à l’aéroport pour lui dire que mes projets avaient changé et qu’il ne pouvait plus se réinstaller dans ma maison. »

Cette anecdote a été rapportée au Dr Bernard Beitman, un psychiatre américain qui étudie les coïncidences et la synchronicité, par une des participantes à ses recherches. Il explique que, selon lui, les coïncidences peuvent être utiles pour nous aider à nous réaliser:

"La synchronicité et les coïncidences significatives peuvent être portées à votre attention de plusieurs façons. Vous pouvez sentir le besoin urgent de réfléchir sur vous-mêmes par un signe, un moment à la télévision, ou une chanson. Vous pouvez tomber sur quelque chose en ligne juste au bon moment. Un étranger peut dire les mots que vous aviez besoin d'entendre. (...) Les coïncidences significatives peuvent également nous aider à nous rendre là où nous devons être, sans savoir comment nous y sommes arrivés."

9

Coïncidence ou réincarnation?

Barbara Forrest et Mary Ashford

Deux femmes de 20 ans, nées le même jour, ont été assassinées de la même façon, dans le même parc, et toutes les deux un 27 mai.

C’était en 1817. Mary Ashford portait ce jour-là une robe toute neuve pour se rendre à une danse qui avait lieu dans sa ville (Erdington, au Royaume-Uni). La soirée terminée, elle entreprit de rentrer à pied, mais n’arriva jamais à destination. En traversant le parc Pype Hayes, elle fut agressée sexuellement et étranglée à mort.

157 ans plus tard, soit le 27 mai 1975, Barbara Forrest connut un destin semblable. Elle portait elle aussi une robe neuve pour assister à une danse, qu’elle quitta à pied. Elle fut agressée et tuée de la même façon, et le lieu exact où son corps a été retrouvé est à 275 mètres de l’endroit où celui de Mary fut découvert.

Le principal suspect pour le meurtre de Mary était Abraham Thornton, et celui pour le meurtre de Barbara était Michael Ian Thornton. Les deux hommes ont subi un procès, et ils ont tous deux été déclarés non coupables par un jury pour manque de preuve.

Peu avant leur mort, Mary et Barbara ont eu l’intuition que quelque chose de sinistre allait leur arriver. Mary avait confié à la mère de son amie Hannah qu’elle avait « de mauvais pressentiments par rapport à la semaine qui vient ». Barbara, quant à elle, avait déclaré à un collègue: « ça va être mon mois malchanceux. Ne me demande pas pourquoi, je le sais, c’est tout. » 

10

Jusqu'à quel point des jumeaux peuvent-ils être identiques?

En 1940, des jumeaux identiques de trois semaines furent mis à l’adoption dans des familles différentes. Coïncidence, leurs familles adoptives les nommèrent tous les deux James, et les deux portaient le surnom de Jim, soit Jim Springer et Jim Lewis. Ils grandirent à 40 miles de distance l’un de l’autre, et ne se sont finalement retrouvés qu’à l’âge de 39 ans. Quelle ne fut pas leur surprise de réaliser toutes les similitudes qui existaient entre leurs deux vies:

  • tous les deux avaient un frère nommé Larry;
  • un chien appelé Toy;
  • une première épouse s’appelant Linda;
  • une deuxième épouse nommée Betty;
  • un fils, dont l’un se nommait James Allan, et l’autre James Alan;
  • une préférence pour les mathématiques à l’école;
  • la menuiserie comme hobby;
  • la sécurité comme emploi (adjoint de shérif pour un, garde de sécurité pour l’autre)
  • conduisaient la même Chevrolet;
  • buvaient la même bière;
  • fumaient sans modération la même marque de cigarettes;
  • souffraient de migraines;
  • choisissaient la même plage de Floride pour leurs vacances;
  • et avaient l’habitude de laisser des messages à leur épouse partout dans la maison.
Jim Springer et Jim Lewis
Jim Springer et Jim Lewis

Des scientifiques se sont intéressés à ce cas fascinant. Le Dr. Thomas Bouchard de l’Université du Minnesota a mis en évidence que leurs historiques médicales étaient identiques, et qu’ils ont obtenu les mêmes résultats à des tests d’ondes cérébrales et un test de personnalité. Le cas des jumeaux Jim a influencé les théories sur le comportement humain, à savoir si nous sommes influencés plutôt par l’hérédité ou plutôt par des facteurs environnementaux. Certains considèrent même le cas des deux Jims comme preuve de télépathie entre jumeaux. 

Après tout, Jim Springer a affirmé que jusqu’au jour où il a été réuni avec son jumeau, il avait toujours ressenti une sorte de vide intérieur. 

11

Coïncidence ou bonne étoile?

En Juillet 2014, Maarten de Jonge, un cycliste des Pays-Bas, devait prendre un vol de la Malaysian Airlines, mais changea son billet à la dernière minute pour un autre vol dont la place coûtait moins cher et sur lequel il restait un seul siège disponible. Son avion d’origine, soit le vol MH 17, fut abattu alors qu’il passait au-dessus de l’Ukraine, et il n’y eut pas un seul survivant à bord.

C’était un étrange déjà-vu pour le Néerlandais, qui avait prévu en mars de la même année de prendre un autre avion de la Malaysian Airlines avec son équipe de cyclistes, et qui avait changé de vol à la dernière minute afin de faire une escale moins longue. Ce vol, le MH 370, est disparu sans laisser de trace au dessus de l’Océan Indien et n’a jamais été retrouvé.

De Jonge a dit « Je réalise qu’une décision prise en une fraction de seconde peut changer le cours de ta vie. Ce genre de choses n’arrive jamais deux fois. » Et pourtant, si.

12

Ne partez pas en voyage avec ce couple...

Pour enchaîner sur les séries de catastrophes, citons l’histoire du couple britannique Jason et Jenny Cairns-Lawrence, qui ont reçu, eux, le sobriquet du couple le plus malchanceux du monde. 

  • Ils étaient à New York le 11 septembre 2001, et ont été témoin de l’horrible attaque sur les tours jumelles.
  • Le 7 juillet 2005, le couple était à Londres lorsque quatre explosions provoquées par des terroristes ont touché les transports publics de Londres.
  • Finalement, Le couple était en voyage à Mumbai en novembre 2008 lorsqu’un groupe de terroristes a attaqué 12 sites différents dans la ville sur une période de 4 jours.

13

Coïncidences en série à la Présidence des États-Unis

Comme s’il n’y avait pas déjà assez de théories du complot entourant l’assassinat du Président américain John F. Kennedy, une série de coïncidences le lie à l’assassinat d’un autre Président américain, soit Abraham Lincoln.

Les deux Présidents:

  • ont été élus au congrès à 100 ans d’écart exactement, et sont aussi devenus présidents à 100 ans de différence;
  • ont été tirés fatalement à la tête un vendredi, alors qu’ils étaient assis à côté de leur épouse;
  • Lincoln a été tiré par John Wilkes Booth au Théâtre Ford; Kennedy a été tiré par Lee Harvey Oswald dans une Lincoln, fabriquée par Ford;
  • Lincoln a été tué dans la loge numéro 7 du théâtre, et la voiture de Kennedy était la septième du cortège;
  • dans les deux cas, un couple accompagnait le couple présidentiel et l’homme de ce second couple a été blessé dans l’assassinat;
  • les deux tueurs ont été détenus par un officier de police nommé Baker;
  • et les deux ont commis leur crime depuis l’édifice où ils étaient employés;
  • après avoir tiré Lincoln, Booth s’est sauvé du théâtre pour aller dans un entrepôt; Oswald, lui, s’est sauvé d’un entrepôt pour aller dans un théâtre;
  • les deux assassins étaient des hommes du sud, dans la vingtaine, mesurant 5’8″, avec des yeux noisettes et des cheveux bruns;
  • les deux assassins ont été tués à leur tour avant que leur procès ait lieu;
  • dans les deux cas, le Président successeur s’appelait Johnson;
  • les deux Présidents avaient prédit leur mort: Lincoln affirmant « Si quelqu’un veut me tuer, il n’y a rien que je puisse faire pour le prévenir », alors que Kennedy avait confié à son épouse quelques heures avant sa mort « Jackie, si quelqu’un veut me tirer depuis une fenêtre avec un fusil, personne ne peut l’empêcher, alors pourquoi s’en inquiéter? »

Références

  1. Will and William West conundrum: How two unrelated but identical inmates showed need for fingerprinting, The Vintage News
  2. Alphonse Bertillon, Wikipedia
  3. Unusual Deaths
  4. The Curse Of James Dean’s “Little Bastard”, Jalopnik
  5. James Dean Spyder, Haunted Vehicules
  6. Brown, Derren.- Tricks of the Mind.- 2007.
  7. Dutch Cyclist Who Missed Both Doomed Malaysia Flights Feels ‘Lucky To Be Alive‘, abc news
  8. THE UNCANNY CASE OF THE JIM TWINS, TWO ESTRANGED TWINS WHO LED IDENTICAL LIVES, Ripley’s
  9. Jim Lewis et Jim Springer, Wikipedia
  10. 8 Creepy Coincidences You Just Can’t Ignore, Urbo
  11. The Remarkable ‘Jim Twins’: Separated at Birth, They Shared the Same Life, First to Know
  12. Le Top des coïncidences étranges, Canal D
  13. Daily Mirror, 1978
  14. La chance et le hasard – Collection : l’Univers de l’Etrange – Editions Time Life Magazine, 1992
  15. Peter Brookesmith, Incredible Phenomena, Orbis, Londres, 1984.
  16. Ripley’s Giant Book of Believe It or Not
  17. Incredible Phenomena, éditée par Peter Brookesmith, Orbis.