Une armée romaine fantôme hante le Royaume-Uni

York, Royaume-Uni, 1953. Un groupe d’ouvriers s’affaire à rénover une maison historique, et un jeune plombier de l’équipe, Harry Martindale, est chargé de percer un trou au sous-sol pour faire passer de la tuyauterie. Il termine son ouvrage, lorsqu’il entend le bruit d’une trompette. Il n’y prête pas trop attention et entreprend de ranger ses outils, lorsque le son se fait entendre à nouveau, plus fort et plus clair cette fois. Le bruit semble si proche qu’on dirait qu’il provient du sous-sol même. Harry observe autour de lui pour trouver la source du bruit, lorsqu’il est saisi d’horreur. Un soldat romain est en train de passer à travers le mur et d’entrer dans la pièce. Il marche ensuite d’un bout à l’autre du sous-sol avant de disparaitre dans le mur opposé. 

Effrayé par l’apparition, Harry se terre contre le mur et regarde avec terreur un cheval monté par un autre soldat romain en uniforme, entrer dans la pièce et la traverser de la même manière. Ensuite, une vingtaine de soldats romains, marchant au pas en deux rangées, émergent du mur à leur tour et passent près de lui. Les Romains ne s’occupent pas du tout du plombier et de ce qu’il fait, et traversent le sous-sol en entier. 

Dès que les soldats sont partis, Harry se précipite dans l’escalier et quitte au plus vite ce sous-sol. Le vieux gardien en charge de la maison voit le plombier, blanc comme un linge, reprendre son souffle. Il s’approche du jeune homme et lui dit: « Tu as vu les soldats, n’est-ce pas? » Lui aussi les a vus, l’année précédente. Le prochain gardien de l’endroit les verra lui aussi, plus d’une fois.

Une armure particulière

Secoué par l’événement, Harry prend un congé de travail qui dure plusieurs mois. Ses collègues veulent savoir ce qui est arrivé d’étrange dans ce sous-sol pour avoir un tel impact sur le jeune homme. Harry parle enfin, raconte les faits et les détails tels qu’il les a vus. Mais malgré sa réputation d’honnête homme, plusieurs ne le croient pas, et d’autres pensent qu’il a eu une hallucination.

Cela n’empêche pas Harry de parler à des journalistes, et finalement, de rencontrer des experts pour leur donner les détails de ce qu’il a vu.  

Selon Harry, les soldats, qui semblaient être des êtres humains en chair et en os, avaient une peau foncée. Ils portaient une tunique verte plutôt miteuse, qui semblait avoir été grossièrement teinte. Ils portaient un casque à plumes, une épée courte ou une lance. Leurs boucliers étaient ronds. Détail étrange, les soldats étaient incomplets: ils sortaient du sol à partir des genoux. Lorsqu’ils atteignaient une partie de la pièce où le plancher était plus bas, Harry pouvait voir leurs jambes au complet, et remarquer qu’ils portaient des sandales lacées jusqu’aux genoux. Ce n’était pas une marche glorieuse: les soldats semblaient fatigués, découragés, couverts de boue et marchaient en regardant par terre. Harry pouvait les entendre murmurer entre eux. 

Malgré la bonne volonté du témoin, les experts sont incertains. Sa description des soldats n’est pas conforme à l’uniforme des soldats romains. Par exemple, les boucliers auraient dû être rectangulaires. Les sandales auraient dû s’attacher aux chevilles. Les épées auraient dû être portées de l’autre côté. De plus, rien n’indique qu’il y ait eu une quelconque force romaine à York. Tout ces détails inexacts alimentent la croyance que Harry a tout inventé.

Découvertes historiques subséquentes

L’apparition dont a été témoin Harry s’est produite dans la ville de York, au Royaume-Uni, dans le sous-sol d’une maison historique, soit la Treasurer’s house. 

Lorsque, quelques décennies plus tard, des d’archéologues entreprirent des fouilles dans les alentours, ils sont tombés sur une ancienne route romaine qui est située à environ 18 pouces sous le plancher du sous-sol où travaillait Harry. Il parait donc sensé qu’un fantôme, marchant sur cette vieille route, sortirait de terre à partir des genoux.

Il fut aussi découvert que des forces auxiliaires de l’armée Romaine étaient situées à York, vers la fin de l’occupation Romaine. Et encore plus surprenante fut la découverte que les soldats de cette force portaient effectivement des tuniques vertes et utilisaient des boucliers ronds. Et des sandales lacées jusqu’aux genoux.

Treasurer's House à York
Treasurer's House à York

En fait, tous les détails donnés par Harry ont été confirmés comme plausibles par les découvertes récentes. Il semble donc possible que notre plombier ait eut un aperçu d’un contingent de la 9ème légion stationnée dans un fort Romain des environs, au 4ème siècle de notre ère. 

Théorie de l'image résiduelle

Mais comment un homme ordinaire, ne connaissant pas grand chose de l’histoire romaine à part ce qu’il voit dans les films, a-t-il pu entrevoir le passé de la sorte? Comme il le dit lui-même: « Je ne faisais que m’occuper de la tuyauterie ».

Il existe une théorie qui suggère que certaines hantises ne soient pas causées par des âmes égarées, mais simplement par une empreinte visuelle et auditive d’un événement, qui serait rejouée encore et encore, comme un film. Cette scène aurait été captée, au 4ème siècle, par un phénomène naturel encore mal compris, et enregistrée. Une image résiduelle.

Yvette Fielding, hôte de l’émission télé « Most Haunted »,  explique lors d’une entrevue son point de vue sur la théorie de l’image résiduelle, mentionnant que, selon elle, ce sont les pierres et les différents matériaux qui gardent la mémoire des anciens événements : 

"Quand j'ai entendu parler de cela pour la première fois, j'ai pensé que c'était un peu trop bizarre, et difficile à croire. Par exemple, le silica - un des matériaux utilisé pour fabriquer du ciment et diverses briques (...) agit comme un enregistreur.
Alors, lorsque les paramètres de la météo sont les bons: la température, la pression atmosphérique, etc. (...) de la même matière qu'une bande enregistreuse, [les images enregistrées] vont rejouer, l'édifice lui-même va rejouer les personnages et les voix.
Par exemple, il y a une hantise célèbre à Chester où une légion complète de soldats romains sont vus régulièrement marchant à travers un mur.
S'agirait-il d'image résiduelle?"
yvette fielding
Yvette Fielding
Animatrice télé

Ailleurs au Royaume-Uni

D’ailleurs, York et Chester ne semble pas être les seuls endroits au Royaume-Uni où l’image résiduelle d’une armée romaine a été aperçue par plusieurs témoins. Au Lancashire, une barraque militaire se trouve sur le chemin emprunté par une ancienne route romaine. Un bataillon de soldats romains y est parfois aperçu, à partir de la taille, marchant au pas romain.

Ces hantises ne se produisent pas que dans les bâtiments. Certains experts croient qu’une légion spectrale de soldats romains est responsable de plusieurs accidents sur un tronçon de l’autoroute M6, où l’apparition effraie plusieurs conducteurs chaque année. Une vingtaine de soldats sont vus marchant le long cette route, et les témoins spécifient qu’ils ne voient pas leurs jambes, seulement le haut de leur corps, « marchant à travers l’asphalte comme on marcherait à travers de l’eau », explique Sue Cowley, un des témoins de l’image résiduelle. Encore une fois, une ancienne route romaine située plus bas que la route actuelle semble expliquer ce fait.

Au Pays de Galles, les habitants vivant près de Tanyfron semblent blasés du phénomène au point de ne plus être surpris lorsque l’armée fantôme est évoquée:

"Nous avons vu ce phénomène de nos propres yeux, un soir de Novembre 2000. Nous étions sur une route près de Tanyfron, juste au-dessus de Brymbo. Il pleuvait et c'était brumeux, et la forme des soldats en train de marcher vers nous pouvait être vue grâce aux phares de la voiture. C'était comme si les conditions météorologiques nous permettaient de les voir, car à plusieurs occasions nous avions emprunter cette route et nous n'avions rien vu. Lorsque nous avons mentionné l'événement à une amie qui habite les environs, elle a répondu qu'il s'agit de l'armée romaine qui marche le long de la digue. Elle n'avait pas l'air surprise et semblait accepter cette situation comme étant tout à fait normale."
Sue & Alan Bryan
Témoins de l'armée romaine fantôme

Conclusion

Mais pourquoi y en a-t-il autant? Pourquoi des romains, et pourquoi le Royaume-Uni? Il semble que les Anglais soient friands de leurs hantises, et considèrent que tout bâtiment ancien qui se respecte doit abriter au moins un fantôme, sinon plusieurs. De plus, leur histoire est ancienne, complexe, et les hantises d’un endroit peuvent refléter autant une époque qu’une autre. N’oublions pas que la région a été sous domination romaine pendant plus de 400 ans.

Et puis, comme l’expliquait Jacques Borel dans l’émission « Le Monde insolite » en 1972, « En Angleterre presque tout le monde croit aux fantômes »…