13 apparitions de la Dame Blanche

Les Dames Blanches sont des apparitions spectrales de femmes vêtues de blanc, qui sont mortes dans une tragédie.
Elles apparaissent seules, souvent dans un endroit reculé, et cherchent soit à avertir les gens du danger qui les a tuées,
ou à se venger en provoquant chez les gens une frayeur sans nom, ou même la mort.
Il en existe des centaines à travers le monde. Voici 13 témoignages.

1

La Dame Blanche de Balete Drive (Philippines)

Il est connu dans la ville de Quezon, aux Philippines, que la rue Balete est à éviter le soir, et qu’il est préférable de l’emprunter seulement s’il n’y a pas de siège libre dans votre véhicule. Car le fantôme d’une femme hante cette rue depuis des décennies, depuis qu’elle a été frappée par une voiture qui a fuit la scène de l’accident. Il n’y avait pas de témoin, et l’identité du chauffard n’a jamais été trouvée. N’ayant pas de piste, la police a fermé le dossier. Et maintenant, une Dame Blanche erre sur cette rue, faisant du stop.

Le capitaine de la police municipale a lui-même été témoin de cette apparition. Il conduisait sa voiture de patrouille le long de Balete Drive lorsqu’il vit une femme vêtue entièrement de blanc qui faisait de l’auto-stop. Le policier trouvait qu’une rue sombre, ce n’était pas un endroit pour une femme seule. Il s’arrêta et lui demanda où elle allait.

Elle lui dit qu’il pouvait la déposer au coin de España Extension, d’où elle pourrait rentrer à la maison. Le capitaine de police lui fit signe d’entrer dans sa voiture de patrouille, et elle s’assit à l’arrière. Au coin de la rue qu’elle lui avait mentionnée, il s’arrêta pour la déposer, mais lorsqu’il se retourna, il vit que le siège arrière était vide. « Impossible, se dit le policier. Les portes arrières étaient verrouillées ». Il les vérifia, mais il se rendit compte qu’elles étaient toujours barrées.  

la dame blanche de Balete Drive
Image par ThaiHorror.com

Le journaliste Neal H. Cruz du Philippine Daily Inquirer, a rencontré une femme qui affirme avoir été une bonne amie de cette Dame Blanche, à l’époque où elle était encore en vie. « Peut-être qu’elle veut que le chauffard soit arrêté, dit l’amie. Son âme ne doit pas trouver de repos tant qu’il n’aura pas été conduit en justice. »

2

La Dame de Soie de Palmetto Flatts (États-Unis)

Cette dame à l’allure spectaculaire hante un quartier situé aux abords de Madisonville, en Louisiane. Elle porte une longue robe de soie blanche, de longs cheveux blancs et de très longs ongles blancs. Elle peut être vue avançant le long d’une rue sombre, sans que ses pieds ne touchent le sol. Ou alors elle est vue à dos de cheval, sa robe et ses longs cheveux flottant dans l’air, brillant d’une lueur bleutée.

On raconte que c’est le fantôme d’une jeune femme du 19ème siècle qui vivait à cet endroit et qui était partie à cheval pour rendre visite à son fiancé, lorsque son cheval prit peur. Elle tomba, se frappa la tête sur une pierre, et mourut.

Theresa Heider est née en 1917 et a grandi dans ce quartier. « (…) quand j’étais une petite fille, personne ne voulait se promener seul sur cette route la nuit. À cet endroit était érigée une grande maison ancestrale, entourée de vieux chênes et couverte de mousse qui pendait jusqu’à terre. Elle était située sur la rue Johnson, un peu plus loin que la rue Galatas. On nous disait, quand nous étions enfants, que c’était la maison où la Dame de Soie avait vécu. Son air abandonné donnait la chair de poule. »

C’est une Dame Blanche du type esprit hurleur. De nombreux témoins, incluant le maire de la ville, affirment que lorsqu’ils ont vu l’apparition, elle n’a pas tenté de les attaquer, elle s’est contentée d’émettre un cri terrible, à glacer le sang.

Silk Lady

3

La Mariée Fantôme de Blue Bell Hill (Royaume-Uni)

Entre Maidstone et Chatham, en Angleterre, la route A229 s’étire en un tronçon de route nommé Blue Bell Hill. Le long de ce tronçon, il arrive que des automobilistes soient effrayés devant l’apparition soudaine d’une femme en robe blanche qui se jette devant leur voiture. Ils racontent que ce fantôme les regarde dans les yeux juste avant que la collision se produise.

C’est ce qui est arrivé à Ian Sharpe, en 1992, dans ce qui fut, selon lui, l’incident le plus effrayant de toute sa vie. La Dame Blanche a croisé les yeux avec les siens, juste avant que son corps ne disparaisse sous le capot de sa voiture. “Vous ne pouvez pas vous imaginer comment je me suis senti. J’avais tellement peur de regarder en dessous, mais je me suis agenouillé et j’ai vu qu’il n’y avait rien.” Il a ensuite cherché les alentours, mais n’a trouvé personne. Il a rapporté l’incident à la station de police de Rochester, qui sont allés voir le lieu de l’accident, sans rien y trouver. Habitués à ce genre d’événement, les policiers ont raconté à Sharpe la légende locale de cette Mariée Fantôme:

En 1965, un tragique accident de la route a fait 3 morts. L’un d’eux était Judith Lingham, qui devait se marier le lendemain. Elle a été transportée à l’hôpital, où les médecins n’ont pas pu la sauver. Son fiancé était à son chevet lorsqu’elle est décédée. 

Le lendemain, certains des invités n’ayant pas été mis au courant de la tragédie, se sont présentés à l’église, vêtus en habits de noces, prêts à célébrer le jeune couple.

maidstone gazette

Plusieurs croient que la Dame Blanche de Blue Bell Hill est cette pauvre fiancée, surtout que les premières apparitions de cette Dame Blanche ont été rapportées à la fin des années 1960.

4

La Dame Blanche de Caen (France)

Il existe plusieurs témoignages de cette Dame Blanche auto-stoppeuse qui veut rentrer chez elle. En chemin, elle avertit le conducteur d’un danger, et ensuite elle disparait.

Pauline Darnois a été témoin de la Dame Blanche de Caen, et c’est ainsi qu’elle a décrit son expérience à l’émission « La soirée de l’étrange »:

Comme à chaque week-end, Pauline et son mari d’alors, aujourd’hui décédé, empruntaient la même route pour rentrer chez eux, à Caen. « Mon mari s’est arrêté exactement ici. [Elle montre un panneau d’arrêt sur la route.] D’un seul coup, une femme s’est penchée au carreau en nous demandant : « Pouvez-vous m’emmener au cimetière anglais de Bayeux? » Mais il faut que je vous précise que mon mari ne prenait jamais personne en stop. »

Pauline sort lui ouvrir la portière et comprend d’emblée que c’est un étrange personnage. « Et alors, la stupéfaction quand je suis arrivée devant cette dame, c’est que elle était habillée tout en blanc. Vraiment, ça m’a surpris, elle avait un grand châle comme ça qui tombait sur ses épaules, et ce qui m’a le plus surpris c’est que je ne voyais pas de chaussures. Et de plus, elle n’avait pas de sac. »

La mystérieuse jeune femme est à bord depuis 3 km lorsqu’une voiture fonce droit sur Pauline, qui croit sa dernière heure arrivée. « On a évité [l’accident] d’une façon qui m’a toujours surpris tellement la manœuvre a été rapide. Et on est allés sur le bas-côté de la route, on aurait très bien pu aller dans le fossé. On s’est dit: « Oh! On l’a échappé belle! »

Une fois arrivés à destination, soit le cimetière anglais de Bayeux, Pauline se rappelle de la suite des événements : « C’est là exactement que mon mari s’arrête. Il va lui ouvrir la portière pour qu’elle descende et moi je regarde, absolument. Elle doit descendre! Je regarde et je ne la vois pas! »

Pour Pauline, cette apparition était forcément bienfaisante. « Vraiment, l’impression que j’en ai gardée, c’est qu’elle est montée avec nous pour nous éviter l’accident, et peut-être nous sauver la vie, tout simplement. » (Réf. 6)

5

Scary Mary de l'auberge du Rising Sun (États-Unis)

À ce qu’on raconte, cette auberge de Telford en Pennsylvanie, qui a été construite en 1739, serait hantée par le fantôme de Scary Mary (l’effrayante Mary), et quelques autres fantômes. Les témoins de ces hantises affirment qu’ils ont vu des apparitions, ou qu’ils ont entendu des bruits de pas, des sons inexpliqués, ou des voix. Certains entendent Scary Mary les appeler depuis le second étage, les invitant à la rejoindre.

Il est déjà arrivé que les employés d’entretien poussent les meubles de la salle à manger afin de passer l’aspirateur, et qu’ils retrouvent les meubles à leur place, avant même qu’ils aient eu le temps de les replacer.

Voici le témoignage d’une femme qui a aperçu Scary Mary dans le stationnement de l’auberge:

Rising Sun Inn
Grange de l'Auberge Rising Sun, Telford, Pennsylvanie
"C'est arrivé il y a longtemps. Je crois que j'avais 17 ans. Je quittais la maison de mon petit ami pour rentrer chez moi et, au bout de sa rue, se trouve un restaurant dans un bâtiment très ancien, l'Auberge Rising Sun. (...) C'est une énorme grange qui a été transformée en restaurant de qualité. Je roulais juste à côté. Il n'y avait pas de voitures dans le stationnement, donc c'était probablement fermé et tard dans la nuit.

J'ai alors vu une femme se promener dans le stationnement. Elle portait une robe toute blanche et je pouvais l'entendre pleurer. Ce n'était pas des pleurs normaux. Je n'aurais pas dû l'entendre, mais c'était comme si le son résonnait dans ma voiture. J'avais la sensation très nette qu'elle apparaissait et pleurait juste pour moi, elle semblait savoir que j'étais là et ses pleurs étaient dirigés vers moi. Elle avait les mains sur le visage et flottait plutôt que de marcher dans le stationnement. J'ai ressenti clairement le nom "Mary".

Je savais que ce n'était pas une personne en chair en et os parce qu'elle était trop bizarre et que ses pleurs n'avaient rien d'humain. Je crois qu'elle essayait de me faire entrer dans le stationnement pour voir si elle avait besoin d'aide. Mais j'étais trop perspicace pour faire ça. J'ai refusé et j'ai continué mon chemin. Oh! Et autre chose qui était étrange: alors qu'elle flottait à travers le stationnement, elle tressautait comme le font les vieux films.

Je n'en ai jamais parlé à personne mais j'ai toujours gardé cet événement à l'esprit. Plus tard cet été-là, les parents de mon petit ami nous ont invités à dîner à ce restaurant et j'ai refusé. Je ne leur ai pas dit pourquoi, j'ai seulement expliqué que je n'aimais pas l'endroit. Des années plus tard, j'ai découvert la légende urbaine de la Dame Blanche! Je ne pouvais pas le croire! Je n'ai jamais cru aux légendes urbaines. Je pensais que c'était simplement des rumeurs que les gens aimaient raconter et que les autres répétaient, sachant qu'il mentaient. Je n'ai jamais pensé qu'une légende urbaine pouvait être vraie.

Maintenant, je me demande vraiment ce qu'est la Dame Blanche, et pourquoi elle est vue dans le monde entier."

6

La Dame Blanche de l'Abbaye de Mortemer (France)

En Normandie, près de l’Abbaye de Mortemer, une Dame Blanche apparaît d’une façon singulière: en prédisant l’avenir du témoin! Portant une chouette sur l’épaule et vêtue d’un simple châle blanc, cette Dame Blanche porte aussi des gants. S’ils sont noirs, c’est qu’un malheur attend le témoin. S’ils sont blancs, c’est plutôt un bonheur qui s’en vient. 

Certains interprètent ces signes comme l’annonce d’un décès pour les gants noirs, et d’une naissance ou d’un mariage pour les gants blancs. Enfin, quelques personnes affirment qu’elle doit apparaître deux fois pour annoncer le décès du témoin.

Une femme raconte: « Moi, personnellement, je n’ai pas eu affaire à elle, mais un ami l’aurait vu avec ses gants noirs et nous ne l’avons pas cru. Mais pourtant, il est décédé il y a peu de temps dans un accident de voiture, il n’était pas en cause. Elle l’avait prévenu mais nous n’y avons pas prêté attention. Merci de m’avoir lue. » (Réf. 18)

dame blanche de l'abbaye de mortemer

7

La Dame Blanche de Freihung (Allemagne)

Et voici une Dame Blanche qui a la vie dure! 

« Il y avait un grand bâtiment sur la place du marché à Freihung avec un mur d’environ 2 m de haut autour de la propriété. Cela ressemblait presque à un grand domaine ou quelque chose comme ça. Dans ce bâtiment se trouvait l’auberge « Zur alten Post », une discothèque, des chambres et un boucher. L’ensemble du complexe comprenait une grande cave bien ramifiée et de vieux tunnels censés s’étendre de cette cave jusque loin en dessous du village de Freihung. C’est cette cave, avec ses passages souterrains, que hantait la Femme Blanche.

Je me souviens encore d’une histoire que me racontait ma grand-mère: un hôte de l’auberge, qui avait voulu aller chercher des provisions dans la cave à boissons, avait vu une jeune fille vêtue de blanc dans le coin de la réserve. Quand il est revenu au restaurant, il a raconté son histoire, et il est ensuite décédé d’un arrêt cardiaque. Cela a dû se passer dans les années 1950 ou 1960.

Quand j’étais enfant, le fils de l’hôte de l’époque était un de mes amis. Nous faisions le « test de courage », qui consistait à aller le plus loin possible, seul, dans le sous-sol. Et je suis sûr que chacun de nous a fait dans son pantalon, même si la porte de la cave restait ouverte quand nous le faisions. Je n’ai jamais rien vu d’étrange dans cette cave… mais il faut dire qu’aucun d’entre nous n’était allé bien loin.

À la fin des années 1970, je pense que j’avais 11 ou 12 ans, tout l’immeuble a brûlé la nuit du réveillon du Nouvel An à cause d’un feu d’artifice qui a atterri dans le grenier. Près de Freihung, à environ 500 m à vol d’oiseau, se trouve une ancienne mine de plomb. Ce soir du Nouvel An, dans les champs en direction de la mine, des traces de pieds nus ont été découverts dans la neige. La rumeur voulait que la Dame blanche se soit enfuie ce soir là vers les tunnels de l’ancienne mine, et vivait dorénavant dans la mine. »

dame blanche tunnel

Dans les années 1970, les habitants se sont lassés de cette hantise dans les tunnels, et ont demandé aux autoriés d’intervenir. Mais comment intervient-on quand on est aux prises avec un problème paranormal? Les autorités ont fait appel à l’armée américaine qui était postée tout près. Les soldats ont fait exploser les anciens tunnels. Ils croyaient qu’en bloquant ainsi le passage, la hantise quitterait l’endroit.

Encore une fois, la Dame Blanche a fuit les lieux, et s’est réfugiée à la surface cette fois-ci. Elle hante maintenant une route des environs, et elle est vue fréquemment par les automobilistes qui l’aperçoivent dans leur rétroviseur, alors qu’elle apparaît sur le siège arrière du véhicule.

8

La Dame Blanche de Loire Atlantique (France)

Même si cette Dame Blanche a plutôt tendance à hanter les châteaux de la Loire Atlantique, c’est sur le bord de la route qu’une femme l’a aperçue, alors qu’elle se trouvait seule dans sa voiture.

« Dame Blanche ou pas, à 2 reprises, sur le bas côté, route de campagne, j’ai vu une femme toute de blanc vêtue, visage pâle et triste. Long cheveux noirs… J’en avais déjà entendu parlé, et de suite j’ai regardé ses mains. Elle portait des gants blancs. »

Le témoins décrit la Dame Blanche comme ressemblant à une femme humaine, en chair et en os. La Dame ne faisait rien, elle se tenait juste là, debout, au bord de la route. « (…) Je passe à côté, je continue ma route et puis je voulais quand même voir dans mon rétro, car j’eus un doute. Il n’y avait plus personne. Impossible qu’elle soit repartie ailleurs. »

La fois suivante fut différente: « La 2ème fois, je l’ai vue de loin, pas du tout au même endroit. J’me rappelle avoir accéléré pour la voir et puis d’un coup, pouf plus rien. Disparue d’un coup net!! »

dame blanche

9

La Dame Blanche de la route East 8 Mile (États-Unis)

La route East 8 Mile, près de Stockton en Californie, est hantée par une Dame Blanche qui porte une robe en lambeaux et qui se tient, pieds nus, en plein milieu de la route ou sur le côté de la route. Étrangement, elle est surtout vue par des camionneurs.

"C'était vers la fin novembre - début décembre 2012, et je faisais une installation chez un vignoble dans le nord de la Californie. (...) Cette nuit-là, je suis parti du travail vers minuit et il j'avais environ 3 heures de route à faire jusqu'à Oakland. 

Vers 1h30 du matin, j'étais près de Stockton lorsque j'ai vu cette fille qui se tenait au bord de la route, au milieu de nulle part. Elle était vêtue d'une robe blanche qui se terminait à environ 3 pouces au-dessus des genoux. Elle était pieds nus, avec de longs cheveux noirs qui tombent de ses épaules et elle se tenait immobile, comme une statue.

Tandis que je passais près d'elle, je l'ai observée, et elle ne bougeait pas et ne réagissait pas à mon camion bruyant qui passait tout près. J'avais assez peur, car on entend souvent ce genre d'histoire, et ça finit toujours que la fille apparaît sur le siège arrière de votre véhicule, mais ce ne fut pas le cas. Elle est restée debout dans la nuit. 

Le plus bizarre, c’est qu’il faisait froid ce soir-là (environ 40 degrés fahrenheit, soit environ 4 degrés celcius), et qu’il pleuvait un peu. Elle portait une robe courte et elle était pieds nus sur la chaussée, si c'était juste une fille qui essayait de faire peur aux gens pour le plaisir, elle aurait dû avoir extrêmement froid et grelotter, mais non, cette fille ne bougeait pas."
(Réf. 13)

10

La Dame Blanche du lac Stow (États-Unis)

Au début des années 1900, une dame promenait son bébé dans une poussette, dans le parc Golden Gate près du lac Stow, à San Francisco. Elle s’assit sur un banc, laissant son bébé dormir dans la poussette près d’elle. Après un moment, une autre femme la rejoint, et elles discutaient si bien qu’aucune des deux ne remarqua que la poussette glissait doucement vers le lac. 

Une fois la conversation terminée, la mère se retourna et vit avec frayeur que son bébé et la poussette avaient disparus. Elle chercha frénétiquement dans tout le parc, demandant aux passants s’ils avaient vu quelque chose. Quand elle comprit que c’était le lac le responsable, elle s’y glissa pour chercher son enfant. Ni elle, ni son bébé n’ont été retrouvés.

On dit que le fantôme de la mère peut encore être vu près du lac Stow. Elle porte une robe blanche et ses longs cheveux flottent au vent. Elle est souvent vue la nuit, cherchant son bébé dans le parc ou aux abords du lac. Elle demande parfois aux passants s’ils ont vu son enfant. Certains témoins ne la voient pas, mais entendent ses gémissements. Ainsi va la légende de cette Dame Blanche. Un article de journal de 1906 parle du corps d’un bébé noyé qui aurait été vu dans un étang près du lac Stow. Donc, est-ce vraiment une légende?

San Francisco Chronicle

Dans le San Francisco Chronicle du 6 Janvier 1908, une anecdote mentionne le fantôme du lac Stow. Un groupe de visiteurs roulait à travers le parc lorsqu’ils virent l’apparition d’une grande femme sur la route, nus pieds, portant une robe blanche éblouissante. Elle tenait les bras levés comme pour indiquer au véhicule d’arrêter. Effrayés, les passagères crièrent, et Arthur Pigeon, le conducteur, accéléra sa voiture pour s’éloigner le plus possible du spectre. Il roula ainsi à toute vitesse pendant environ un demi-mile avant d’être arrêté par un policier.

L’agent de police remarqua tout de suite que le conducteur et les passagères étaient livides, les yeux grands ouverts, tremblants de peur. Arthur Pigeon tenta de s’expliquer: « Un fantôme a essayé de nous retenir! » 

Il s’agit de la première apparition connue de la Dame Blanche du lac Stow. Mais sûrement pas la dernière.

11

La Dame Grise des "Dark Edges" (Irlande)

Les Dark Edges, en Irlande, sont devenus une attraction touristique du jour au lendemain, lorsqu’une scène de Game of Thrones y a été filmée. Il s’agit de deux rangées d’hêtres vieux de presque 250 ans qui bordent une route entre Armory et Stranocum. Plus de 150 arbres avaient été plantés en 1775, et aujourd’hui, 90 de ces arbres sont encore vivants, et forment une magnifique arche de branches au-dessus de la route.

Selon la légende, une Dame Grise hanterait cette route, marchant d’arbre en arbre. Elle disparaîtrait dès qu’elle aurait dépassé le dernier hêtre.

dark edges - game of thrones
Épisode de Game of Thrones tourné à Dark Edges, en Irlande

En 2015, Gordon Watson, un photographe de Ballycastle, a visité l’endroit et a pris plusieurs clichés. Mais c’est seulement une fois rendu chez lui, lorsqu’il a regardé ses photos à l’ordinateur, qu’il s’est aperçu qu’il avait photographié la Dame Grise!

Kevin McAuley, un autre photographe local, a examiné la photo et affirme que c’est impossible qu’elle ait été digitalement modifiée.

grey lady
Photo de la Dame Grise prise par Gordon Watson en 2015.

12

La Dame Blanche du Cimetière Union, à Easton au Connecticut (États-Unis)

Cette Dame Blanche porte une longue robe de nuit blanche diaphane, ou une robe de mariée. Elle a de longs cheveux noirs. Elle est vue hantant le cimetière, ou les rues aux alentours. 

Plusieurs appels ont été faits aux policiers par des gens qui croient avoir frappé avec leur véhicule une femme vêtue de blanc, mais qui, une fois sortis de la voiture pour s’enquérir de la victime, ne peuvent pas la trouver. En 1993, un de ces conducteurs s’est même retrouvé avec une grosse bosse sur le devant de sa voiture. Mais la « victime » s’était volatilisée… comme un fantôme!

Lorraine Warren habite tout près de ce cimetière. Avec son défunt mari Ed, ils formaient un célèbre couple d’enquêteurs en paranormal. 

Ed Warren a même fait une illustration représentant cette Dame Blanche (voir l’illustration de droite). Peut-être était-ce pour marquer son inoubliable rencontre avec la Dame Blanche du Cimetière Union? 

C’était la nuit du 1er septembre 1990. Pendant 6 nuits consécutives, Ed s’était installé au cimetière avec sa caméra, en espérant capturer le fantôme sur film. Il entendait des murmures, il voyait des orbs, mais pour lui, ce n’était pas suffisant. Il y avait une Dame Blanche dans ce cimetière, et il aurait voulu croquer plus sur film que quelques orbs. Il commençait à se décourager lorsque, à 2h40 du matin, il remarqua que les orbs dans le cimetière brillaient intensément. Il mit sa caméra en marche, et les lueurs formèrent la silhouette d’une femme. 

Sur film, l’apparition dure environ six secondes. On y voit une forme d’un blanc brumeux, qui s’approche du portail, en direction de l’enquêteur. Des taches noires semblent sauter sur elle à la hauteur de ses pieds, avant qu’elle ne se dissipe dans le sol. 

Illustration de la Dame Blanche du Cimetière Union par Ed Warren
Illustration de la Dame Blanche du Cimetière Union par Ed Warren, célèbre enquêteur en paranormal et témoin de la Dame Blanche
"La seule lumière était un lampadaire situé à 50 verges de l'endroit où j'étais assis. J'ai entendu une femme pleurer, j'ai regardé, et j'ai vu des centaines d'orbs flotter dans les airs, pour ensuite former la silhouette d'une femme. Je ne pouvais pas distinguer les traits de son visage, mais je pouvais voir qu'elle avait de longs cheveux noirs et qu'elle était vêtue de blanc. Je me suis avancé vers elle, mais elle a disparu. Il ne faut jamais marcher vers un fantôme - il faut laisser le fantôme venir vers soi, car sinon, vous pouvez modifier la composition moléculaire et le champ magnétique alors que le fantôme se matérialise."
Ed Warren
Ed Warren
Enquêteur en paranormal

Cette vidéo n’est pas disponible au grand public. Lorraine Warren la garde précieusement.

13

Résurrection Mary, de Chicago (États-Unis)

Ce fantôme hante l’avenue Archer à Chicago depuis les années 1930. Selon les témoins, elle a l’air d’un être humain en chair et en os. Elle porte une robe de fête blanche, a des cheveux blonds clairs et des yeux bleus. Certains témoins ajoutent qu’elle porte un léger châle, un petit sac à main et des souliers de danse.

Habituellement, elle demande à être prise en stop et dit qu’elle doit rentrer rapidement à la maison. Parfois, elle ne parle pas, et fait des gestes de la main pour indiquer la direction dans laquelle elle veut se rendre. Et à chaque fois, elle disparait en arrivant à la hauteur du Cimetière Résurrection.

"Quelques kilomètres plus haut sur Archer, elle a sursauté et a dit:" Ici! Ici! " J'ai appuyé sur les freins. J'ai regardé autour de moi mais il n'y avait aucune maison. "Où ?" Elle a tendu son bras et a pointé du côté opposé de la route, sur ma gauche, et a dit: "Là!". Et c'est à ce moment-là que c'est arrivé. J'ai regardé à ma gauche, vers cette petite cabane. Et quand j'ai tourné de nouveau ma tête, elle avait disparu. Volatilisée! Et la portière de la voiture ne s’est jamais ouverte. Que le bon Dieu m'en soit témoin, elle ne s’est jamais ouverte!"
Bill Geist
Témoin

Certains hommes racontent qu’ils ont rencontré une femme à une danse locale. Parfois, ils ont même dansé avec elle. À la fin de la soirée, elle demande à être conduite chez elle sur l’avenue Archer. Et elle disparait devant le cimetière.

Il y a des témoins qui, au lieu de la prendre en stop, la voit directement devant le cimetière, alors qu’elle court devant leur voiture. Ils entendent un bruit sourd lorsqu’elle est frappée par l’automobile. Quand ils sortent pour l’aider, elle n’est plus là. Certains conducteurs disent avoir passé « à travers » le fantôme, et racontent l’avoir vue, une fois qu’ils se sont retournés, entrer dans le cimetière par le portail.

Resurrection Cemetary
Cimetière Resurrection

Références

  1. The Silk Lady of Madisonville, Cajun Mysteries
  2. Kent’s Blue Bell Hill Ghost, Seeks Ghosts
  3. Resurrection Mary is America’s most famous vanishing hitchhiker, Destination Strange
  4. Resurrection Mary, The Paranormal Guide
  5. Paranormal, Reddit
  6.  La soirée de l’étrange, extrait vidéo sur YouTube
  7. The White Lady of Union Cemetery, NBC Connecticut
  8. Union Cemetery : Easton, CT, Try to Scare Me
  9. The White Lady of Easton, Easton, Connecticut (Haunted Place), what-when-how
  10. Union Cemetery, CT, Paranormal Research Society of New England, par John Zaffis
  11. Richards, Rand.- Haunted San Francisco : ghost stories from the city’s past.- San Francisco : Heritage House Publishers, 2004.
  12. The Ghostly White Lady of Stow Lake, Stranger Dimensions
  13. East Eight Mile Road Ghost Girl sighting, Paranormal, Reddit
  14. The Mysterious Dark Hedges of Northern Ireland, Jeffrey HAGENMEIER, Wandering Trader
  15. Ireland’s Eerie Tree Tunnel Made Famous By ‘Game Of Thrones’, Kara Goldfarb, ati
  16. Famous Grey Lady ghost snapped at “Game of Thrones” site, Jane Walsh, IrishCentral
  17. The ghost of Balete Drive, Neal H. Cruz, Philippine Daily Inquirer

  18. Le Mystère de la Dame Blanche, Groupe Paranormal de Belgique

  19. Weiße Frau, Paraportal
  20. Ghostly encounters transpire close to Grafenwoehr, U.S. Army

Crash d’OVNI au Texas en 1897

Suite au crash d’OVNI, le corps du pilote,
qui n’était pas « un habitant de ce monde »,
aurait été enterré dans le cimetière local.

En 1897, la petite ville d’Aurora au Texas comptait environ 3000 habitants. Le samedi 17 avril de cette année-là, vers 6 heures du matin, ceux parmi les habitants d’Aurora qui étaient déjà levés, ont pu assister à un étrange spectacle. Dans le ciel, un OVNI en forme de cigare est apparu, se déplaçant du sud vers le nord. Contrairement aux dirigeables qui existaient à l’époque, cet OVNI était construit «d’un métal inconnu, qui ressemblait un peu à un mélange d’aluminium et d’argent». Un témoin a estimé que l’engin devait peser plusieurs tonnes.

L’observation s’est produite à une époque où de nombreuses apparitions de « dirigeables étranges » (des OVNIs en forme de cigare) étaient signalées un peu partout aux États-Unis. S. E. Haydon, un résident d’Aurora, a décrit l’événement dans un article de journal en supposant que c’était le même engin qui circulait partout dans le pays.

« Vers 6 heures ce matin, les lève-tôt d’Aurora ont été abasourdis devant l’apparition soudaine du dirigeable qui sillonne le pays. Il voyageait en direction du nord et beaucoup plus près de la terre qu’il l’a fait dans le passé. »

Haydon a écrit dans le « Dallas Morning News » que l’engin étrange semblait avoir des problèmes mécaniques. Il a ralenti jusqu’à environ dix à douze milles à l’heure et a commencé une manoeuvre pour s’approcher du sol.

Haydon a déclaré que les habitants d’Aurora regardaient avec stupeur le dirigeable se déplacer lentement au-dessus du centre-ville pour se diriger ensuite vers le nord en direction de la propriété du juge J. S. Proctor. Par la suite, l’OVNI est entré en collision avec une éolienne sur le terrain du Juge et « s’est brisé en pièces dans une terrible explosion, dispersant des débris sur plusieurs acres de terrain ». L’accident a détruit l’éolienne, le réservoir d’eau adjacent et le jardin de fleurs du juge.

crash d'ovni aurora texas 1897, illustré par Neil Riebe
Crash d'ovni à Aurora au Texas en 1897, illustration de Neil Riebe

Le corps du pilote

Parmi les débris, les habitants ont retrouvé le corps du pilote. Des témoins ont déclaré que le pilote n’était pas un être humain. Haydon écrit dans son récit: « Le pilote du navire était apparemment seul à bord et, bien que sa dépouille était gravement défigurée, il en restait assez pour voir qu’il n’était pas un habitant de ce monde. » Un autre témoin, monsieur T J. Weems, officier du service des transmissions américaines et spécialiste de l’astronomie, a déclaré: «Le pilote pourrait être de Mars».

Dans le cas de l’OVNI qui a explosé en 1891 au-dessus de Dublin, au Texas, des papiers contenant des écritures étranges ont été trouvés. La même chose s’est produite à Aurora. Lorsque les citadins ont examiné le corps du pilote, ils ont constaté qu’il transportait des papiers écrits dans un alphabet inconnu, qualifiés d’hiéroglyphes par les témoins, et le contenu en était donc incompréhensible.

Les débris du crash d'ovni

La rumeur du crash s’est vite propagée dans les villes des alentours, et de nombreux curieux se sont rendus sur le site de l’accident. Haydon a commenté:« Aujourd’hui, la ville est pleine de gens qui sont venus voir l’épave et qui recueillent des morceaux de l’étrange métal parmi les débris. » Il est possible que certains morceaux de l’épave mystérieuse existent encore aujourd’hui, entreposés puis oubliés. Cependant, aucun morceau de l’épave n’a été officiellement retrouvé.

L’Associated Press a plus tard raconté qu’un professeur de la North Texas State University a découvert des fragments de métal près de l’emplacement de la ferme du Juge Proctor. L’un de ces fragments était, selon lui, très intrigant, car il était principalement constitué de fer, mais n’avait aucune propriété magnétique. Le professeur a également déclaré qu’il était perplexe parce que le fragment était brillant et malléable, au lieu d’être terne et cassant comme du fer.

Après l’accident, les habitants ont tenté d’en savoir plus sur la façon dont l’OVNI était construit, et sur ce qui le faisait voler. Cependant, Haydon a déclaré que l’engin était « trop endommagé pour que l’on puisse tirer une conclusion sur sa construction ou à sa méthode de propulsion. »

On a rapporté que les derniers débris du crash d’OVNI ont été jetés dans le puits situé tout près de l’éolienne endommagée, alors que d’autres débris ont été enterrés avec le corps du pilote. Aux alentours de 1945, Brawley Oates a acheté la propriété du Juge Proctor. Il a entrepris de nettoyer le puits et de retirer les débris qui y avaient été jetés afin de l’utiliser comme source d’eau. Toutefois, Oates a plus tard développé un cas extrêmement sévère d’arthrite, blâmant l’eau du puits pour sa maldie. Il disait que les débris avaient contaminé l’eau. Oates a finalement scellé le puits avec une dalle de béton et a construit une dépendance au-dessus de la dalle.

La pierre tombale

Deux jours après l’accident, le Dallas Morning News annonçait que les obsèques du pilote auraient lieu le 18 avril. Un autre journal, The Fort Worth Register, a déclaré: « Le pilote, qui n’était pas un habitant de ce monde, a reçu un enterrement chrétien au cimetière d’Aurora. » Lorsque le pilote a été enterré, un marqueur a été placé sur sa tombe.

Le Bureau International UFO a mené une enquête sur le crash d’OVNI dans les années 1970. À l’aide d’un détecteur de métal, il fut déterminé que la supposée tombe du pilote contenait vraiment du métal. Les enquêteurs ont demandé la permission de creuser et d’exhumer le corps, ainsi que les débris, mais les officiels responsables du cimetière ont refusé. Les habitants d’Aurora étaient en colère qu’on veuille creuser dans le cimetière des membres de leurs familles, et certains ont accueilli les enquêteurs avec des carabines. Aucune exhumation ne fut faite.

Bill Case, un journaliste, a publié en 1973 un article sur l’étrange pilote enterré à Aurora, et peu après la publication de son article, la pierre tombale du pilote fut volée et n’a jamais été retrouvée.

Dans les années 2000, MUFON (un organisme à but non lucratif menant des enquêtes sur des cas d’OVNI) est allé dans le cimetière pour recueillir des données. Au-dessus de la supposée tombe du pilote, leur détecteur de métal ne captait rien, comme si la tombe avait été vidée de tout métal. De plus, un tuyau de trois pouces de diamètre avait été placé dans le sol, à l’emplacement de la pierre tombale manquante. En 2010, un nouvelle pierre tombale fut placée, mais elle fut volée de nouveau. Un nouveau marqueur aurait été placé récemment. 

cimetière d'Aurora texas
Pierre tombale marquant peut-être la tombe d'un extraterrestre au cimetière d'Aurora au Texas

Cette plaque commémorative est située près de l’entrée du cimetière d’Aurora, et relate en quelques lignes l’histoire du cimetière. Une seule ligne fait allusion au crash d’OVNI: « Ce site est également réputé pour la légende d’un crash d’ovni qui aurait eu lieu dans les alentours en 1897, et le pilote, mort dans le crash, aurait été enterré ici. »

Marqueur historique d'État au cimetière Aurora

Conclusions

Plusieurs prétendent que l’histoire a été entièrement fabriquée par les résidents d’Aurora pour intéresser les touristes, et aider la ville à ne pas mourir. 

Mary Evans, une habitante d’Aurora, affirme se rappeler du crash. Elle avait quinze ans à l’époque, et ses parents s’étaient rendus au lieu de l’accident, mais lui avaient interdit de venir. Elle se rappelle que les restes du pilote, « un petit homme », ont été enterrés dans le cimetière d’Aurora. 

Que le crash ait eu lieu ou non, cette légende continue de fasciner les gens, et jusqu’à aujourd’hui, des touristes vont visiter le cimetière où « un pilote d’un autre monde » a été enterré. Enfin, peut-être.