En 1665, des gens observent une bataille d’OVNIs, puis, tombent malades

En 1665, des gens observent une bataille d’OVNIs, puis, tombent malades

Le 8 avril 1665, un événement insolite s’est produit près du village de Barhöfft, en Suisse. (De nos jours, ce village se trouve en territoire allemand, et se nomme Barhoft.) Des objets volants ont été vus en pleine bataille dans le ciel. Ce sont des pêcheurs qui en ont été témoins, et, interrogés par des médecins et des militaires, ils ont tous été déclarés fiables dans leurs observations.

Déroulement de la bataille

Tout a commencé vers 14h00 ce jour-là, lorsque les pêcheurs ont vu une grande volée d’oiseaux dans le ciel, créant des formes en volant à l’unisson. Puis, toujours en plein ciel, un vaisseau est arrivé du nord, suivi de plusieurs autres. Un autre groupe de vaisseau, provenant du sud cette fois, se dirigeait vers le premier groupe. 

Les témoins ont ensuite vu ce qui semblait être des boulets de canons tirés d’un groupe de vaisseaux à un autre, et le ciel s’emplissait de feu et de fumée. Terrifiés, les pêcheurs ont ensuite remarqué deux autres groupes de vaisseaux plus petits, provenant de l’est et de l’ouest. Il y avait des vaisseaux partout.

Lorsque la fumée s’est dissipée, les témoins ont pu voir à quel point la flotte du sud était endommagée. Un homme vêtu d’habits bruns et tenant un chapeau sous un de ses bras, supervisait l’équipage qui courait et s’affairait à réparer des dommages.

Un objet plat et rond au-dessus de l'église

Vers 18h00, la plupart des vaisseaux étaient partis, laissant seule la flotte provenant du sud. Puis, une forme plate et ronde ressemblant à une assiette ou à un chapeau est arrivée dans le ciel. Ce vaisseau plat avait la couleur de la lune lors d’une éclipse, et s’est positionné au-dessus de l’église Saint-Nicolas, où il est resté stationnaire jusque dans la soirée. 

Les pêcheurs, terrorisés et considérant qu’ils en avaient assez vu, n’ont pas attendu le départ du vaisseau plat. Ils ont quitté les lieux et sont retournés dans leurs demeures.

Dans les jours suivants, ils se sont mis à souffrir de tremblements et de douleurs, particulièrement dans les mains et les pieds.

Sur la gravure de 1680 illustrée à droite, on voit bien la nuée d’oiseaux, les vaisseaux se battant dans le ciel, et l’objet rond au-dessus de l’église.

francisci
Apparition d'une bataille navale dans les airs près de Barhöfft en 1665
Gravure par Erasmus Francisci, 1680

Interprétations de l'époque

Les événements ont été étudiés par les savants de l’époque d’une façon critique et sérieuse. Certains interprétaient cet incident comme un présage concernant la guerre entre l’Angleterre et la Hollande. D’autres y voyaient un miracle de Dieu. Certains se sont demandé si les pêcheurs n’auraient pas tout imaginé.

Les savants ont aussi été intrigués par les étranges symptômes physiques dont souffraient les témoins. Ils n’ont pas trouvé d’explication.

Hypothèses pour expliquer la bataille dans le ciel

Ces événements ont été bien documentés. Nous connaissons la date et l’heure exacte du début des événements, et nous connaissons également l’emplacement des témoins par rapport au vaisseau plat dans le ciel au-dessus de l’église. 

Nous pouvons donc situer le soleil et la lune dans le ciel à ce moment-là, et les exclure des explications possibles. Nous pouvons aussi affirmer qu’avec l’angle du soleil, il est impossible que ces témoins aient vu un parhélie, un phénomène optique où l’on voit trois soleils à l’horizon plutôt qu’un seul.

Fata Morgana

Lorsqu’apparaît une sorte de mirage appelé « fata morgana », des objets présents sur l’eau ou sur terre sont reflétés dans le ciel, juste au-dessus de l’horizon, comme s’ils flottaient dans les airs.

Bien qu’en principe, on puisse croire que les pêcheurs ont aperçu des vaisseaux dans le ciel à cause d’une fata morgana, ce genre de mirage ne dure pas longtemps, et ne pourrait pas expliquer la présence d’un vaisseau plat stationnaire pendant longtemps au-dessus de l’église. 

De plus, les témoins ont décrit des objets volants provenant des quatre directions et emplissant le ciel, ce qui diffère de la fata morgana qui n’apparaît qu’au-dessus de l’horizon.

fata morgana

Illustration: Planète Québec

Volée d'oiseaux

Une volée d’oiseaux pourrait-elle expliquer, à elle seule, les phénomènes aériens observés en 1665? C’est ce que croient plusieurs sceptiques.

Il est bien mentionné que les phénomènes insolites du 8 avril ont commencé par l’arrivée d’une importante nuée d’oiseaux volant à l’unisson. On peut présumer qu’il s’agit d’une volée d’étourneaux sansonnets, ceux-ci étant réputés pour voler en groupes denses tout en créant des formes dans le ciel.

Toutefois, il serait peu probable que la bataille aérienne au complet ait été façonnée ainsi par des oiseaux. Ce serait des plus étranges qu’à la vue d’une nuée d’étourneaux, des pêcheurs locaux aient été confondus et terrorisés à ce point, puisque ces oiseaux étaient communs et qu’ils avaient l’habitude d’en voir. 

De plus, les oiseaux ne peuvent pas expliquer qu’un des objets non identifiés soit resté stationnaire pendant longtemps. 

étourneaux
Nuée d'étourneaux sansonnets

Nuage lenticulaire

Les nuages lenticulaires ne sont pas courants, et se présentent sous la forme d’une lentille. Ils donnent parfois l’impression qu’un objet solide se trouve dans le ciel.

La description d’un objet rond et plat rappelant un chapeau, qui se tient stationnaire au-dessus de l’église, pourrait définitivement être la description d’un nuage lenticulaire.

Toutefois, le reste de la bataille dans le ciel ne pourrait pas s’expliquer par ce phénomène. 

Il pourrait donc s’agir d’une suite d’événements rares. Par exemple, une fata morgana au milieu de l’après-midi qui donne l’impression que des vaisseaux flottent dans les airs, suivie en début de soirée par la présence d’un nuage lenticulaire.

nuage lenticulaire
Nuage lenticulaire - Photo: Maxi Sciences

L'hypothèse OVNI

Bien sûr, il reste l’hypothèse ufologique. Devant un engin volant non identifié dans le ciel, il est concevable qu’un habitant de l’époque, essayant de trouver les bons mots pour expliquer ce qu’il a vu, compare cet engin à un navire. On peut comprendre que les objets étaient assez gros, et qu’ils ne se déplaçaient pas de façon aléatoire, mais plutôt comme s’il y avait quelqu’un au volant.

Enfin, on ne peut oublier que des personnes ont été vues à bord de ces vaisseaux. Il y a des cas en ufologie où les témoins ont effectivement vu des êtres à l’intérieur des OVNIs qu’ils observaient. Au Canada, un OVNI fut aperçu par plusieurs personnes par les fenêtres de l’Hôpital du district de Cowichan, le 1er janvier 1970. L’un des témoins, l’infirmière Doreen Kendall, a pu observer l’engin et les deux « hommes » qui se trouvaient à l’intérieur. Elle décrit leur comportement de cette façon:

« L’homme qui se trouvait en avant regardait le panneau d’instruments comme si quelque chose de très grave se passait, et je me demandais s’ils avaient des ennuis mécaniques. J’ai même pensé qu’ils avaient peut-être atteri sur le toit de l’hôpital, et que maintenant, ils avaient des difficultés à redécoller. »

Cela n’est pas sans rappeler l’homme vêtu d’habits bruns dans un des vaisseaux aperçu en 1665, qui semblait superviser l’équipage qui tentait de réparer les dégâts.

infirmière doreen kendall
En 1970, l'infirmière Doreen Kendall observe un OVNI et voit deux "hommes" à l'intérieur

Hypothèses pour expliquer la maladie

Quelle que soit l’explication retenue pour expliquer cette bataille aérienne, la maladie qui a frappé les témoins reste obscure. Quel pourrait être le lien entre les symptômes éprouvés par les témoins, et la série d’événements qui s’est produite dans le ciel?

Radiations

S’il s’agit réellement d’un cas d’ufologie, on peut faire le rapprochement avec des cas modernes où les témoins se sont retrouvés, dans les jours suivants l’observation d’OVNI, avec des symptômes d’exposition à de fortes radiations.

Hystérie collective

Une autre hypothèse serait celle de l’hystérie collective: terrorisés par ce qu’ils auraient vu, les témoins auraient pu développer une maladie imaginaire, créée par l’anxiété qu’ils auraient éprouvée. 

Pour plus d’informations sur ce phénomène étrange, voir l’article: Les mystérieuses hystéries collectives.

hystérie collective
Hystérie collective

Autres cas de batailles dans le ciel

Un des éléments qui rend l’événement de 1665 si intriguant, c’est le fait que les vaisseaux aperçus dans le ciel menaient une bataille. Bien qu’on entende souvent parler d’OVNIs, il est rare qu’une telle guerre dans le ciel soit mentionnée.

Pourtant, il existe quelques cas. 

Un duel aérien dans le ciel de l'Australie

En février 1980, à Aldgate en Australie, deux frères jumeaux ont vu quelque chose d’insolite dans le ciel. Rob et Phil Tindale ont observé un objet jaune lumineux qui flottait dans les airs pendant plusieurs minutes, avant de voir un vaisseau plus gros, qui émettait une lumière rouge, le rejoindre. Le gros vaisseau chargeait en direction du plus petit, puis reculait un peu et recommençait, donnant l’impression d’une attaque. Le plus petit vaisseau a décampé, et les deux objets se sont donné la chasse, démontrant une capacité de vitesse et de manoeuvrabilité aérienne époustouflante. Puis, les deux engins sont partis dans des directions opposées.

Le même soir, Daryl Browne, un fermier local, est allé inspecter ce qui se passait dehors après avoir entendu un gros bruit d’arbres qui craquent. Au milieu d’un amas de branches brisées, il a trouvé un objet jaune d’environ 8 mètres, qui lui rappelait la forme d’une vedette hors-bord. Il a appelé les autorités, mais l’engin jaune a réussi à redécoller avant que les autorités n’arrivent sur les lieux. 

Objet volant abattu au-dessus de la Russie

Le 16 septembre 1989, plusieurs centaines de témoins ont observé une attaque aérienne impliquant des objets non identifiés au-dessus de Zaostrovka, en Russie. Une formation de six OVNIs circulaires de couleur métallique, donnaient la chasse à un autre objet, plus grand et de couleur dorée. L’accélération et la manoeuvrabilité qui était démontrées lors de cette chasse aérienne étaient bien au-delà des capacités de tout ce qui est créé par l’homme. 

Selon un article dans le journal Semipalatinsk, la présence des OVNIs a paralysé le réseau électrique local et a plongé toute la ville dans le noir.

En plus de faire une chasse-poursuite, les objets émettaient des rayons d’intenses lumières l’un vers l’autre. Ayant été touché à répétition par les rayons lumineux, l’engin doré a a commencé à perdre de l’altitude. Au début, sa descente semblait contrôlée, mais finalement, il est allé s’écraser au loin. Les objets métalliques ont semblé s’attarder pendant quelques minutes au-dessus du site de l’écrasement, puis ils sont repartis à toute vitesse.

Voulant voir l’engin qui avait crashé, les témoins ont tenté de s’approcher de l’endroit mais n’ont pas pu y accéder car c’était un territoire militaire d’accès restreint. Un civil aux commandes d’un avion a lui aussi tenté d’apercevoir quelque chose en survolant l’endroit, mais alors qu’il s’en approchait, ses instruments de bord ont arrêté de fonctionner et il a dû faire demi-tour.

Nikolay Subbotin, un ufologue russe, affirme que les militaires ont rapidement investi les lieux du crash pour nettoyer l’endroit. Brisant le secret, quelques militaires lui ont révélé avoir été très malades, souffrant de brûlures causées par des radiation après avoir travaillé sur ce site.

L'incident ufologique de Nuremberg

Selon une gravure de l’époque, un événement intriguant rappelant une bataille aérienne d’OVNIs aurait été vu par de nombreux témoin dans le ciel de Nuremberg, en Allemage, en 1561. Des cylindres et des sphères ont mené une chaude lutte au-dessus de leurs têtes, et les témoins ont précisé que plusieurs de ces objets sont tombés sur le sol dans une immense fumée.

Puis, une autre bagarre aérienne entre des objets sphériques a eu lieu au-dessus de Bâle, en Suisse, en 1566. Ces objets se déplaçaient « avec une grande rapidité devant le soleil. »

« Beaucoup d’entre elles étaient rouge ardent et se sont rapidement effondrées avant de s’éteindre. » 

Plus d’information sur ces événements dans cet article: Bataille dans le ciel au 16ème siècle.

incident ufologique de Nuremberg
L'incident ufologique de Nuremberg

Conclusion

La bataille dans le ciel de 1665 pourrait s’expliquer par un enchaînement d’événements naturels, soit une nuée d’oiseaux, suivie d’une fata morgana ayant donné l’impression que des vaisseaux se battaient en plein ciel, puis d’un nuage lenticulaire au-dessus de l’église qui ressemblait à un objet solide en forme de chapeau. Finalement, une hystérie collective pourrait avoir provoqué des symptômes de tremblement dans les pieds et les mains des témoins.

Toutefois, un seul événement pourrait expliquer l’ensemble des faits qui ont été rapportés pour cette journée d’avril 1665: un événement ufologique, semblable à nos cas d’ufologie moderne. La solution la plus simple n’est-elle pas la meilleure?

Références

Published bySuzie Palmer

Suzie Palmer est une Québécoise qui a habité dans différentes provinces canadiennes et aux États-Unis. Elle s'intéresse au paranormal et aux mystères depuis son adolescence.

No Comments

Post a Comment