la sphère de betz

Technologie inconnue? Artefact extra-terrestre? La mystérieuse sphère des Betz

Floride, États-Unis, 1974.

Trois membres de la famille Betz inspectent un de leur terrain qui a subi un feu de broussaille. Ils y trouvent une sphère métallique d’environ 8 pouces de diamètre, bien ronde et lustrée, qui porte comme seul signe distinctif sur sa surface un triangle allongé d’environ 3mm (0,12 pouces). La boule pèse 10 kg (22 livres).

Pensant qu’il s’agit d’un vieux boulet de canon que quelqu’un aurait fait recouvrir d’un métal poli, ils le rapportent à la maison comme souvenir.

Le site du feu ne comporte pas de trace d’impact ou de cratère, et la sphère elle-même ne semble pas avoir subi de dommages par le feu.

la sphère des Betz

Premières réactions

Terry Betz, jeune étudiant en médecine et présent lors de la découverte, garde la sphère étrange dans sa chambre, près de la fenêtre. Il ne se passe strictement rien pendant deux semaines. Puis, lorsque Terry joue de la guitare dans sa chambre avec une amie, la sphère réagit. Elle vibre et émet un son lancinant en réponse à certaines notes. Vu la réaction perturbée du chien de la famille, il semble que la boule émette aussi des sons inaudibles pour les humains.

Dans les jours suivants, la famille Betz découvre d’autres particularités de la sphère. Par exemple, lorsqu’on la pousse sur le sol, elle s’arrête d’elle-même, vibre un moment, puis repart dans une autre direction, parfois à plusieurs reprises, avant de retourner à son point de départ, c’est-à-dire la personne qui l’a poussée. Le déplacement le plus long qu’ils ont observé a duré 12 minutes!

Si elle est posée sur la table de verre du salon, la sphère roule jusqu’au bord de la table et s’y arrête un instant, pour repartir dans le sens opposé et s’arrêter à nouveau près du bord, et ainsi de suite.

La famille Betz en est venue à la conclusion que la boule était soit équipée d’un système d’orientation sophistiqué, ou encore contrôlée intelligemment de l’extérieur.

Famille Betz et la sphère

On ne rigole pas avec les lois de la physique

Les Betz remarquent que la sphère est plus active les jours ensoleillés, comme si elle fonctionnait à l’énergie solaire.

Encore plus troublant, ils testent son apparent « instinct de survie » en inclinant la table de verre sur laquelle elle est posée, et la sphère commence à remonter la pente en utilisant son propre élan, défiant les lois de la gravité newtoniennes…

Abasourdis, les Betz décident de placer la sphère dans un sac fermé lorsqu’ils quittent la maison, pour éviter qu’elle se déplace d’elle même en leur absence.

Les Betz et les médias

Cherchant des explications, la famille décide de contacter les médias. Quelques jours après le premier article paru dans le journal local Jacksonville Journal, des médias du monde entier s’arrachent l’histoire. Mais les journalistes ne sont pas les seuls à payer une visite à la maison des Betz. Des US Marines se pointent rapidement pour observer la sphère. Ils émettent même un communiqué de presse officiel affirmant que la boule n’appartient pas au gouvernement américain.

Les scientifiques s’intéressent aussi à l’objet bizarre, mais les Betz refusent que la sphère quitte la maison pour être analysée, de peur qu’elle soit « égarée »…

Réactions poltergeist chez les Betz

Ce n’est que lorsque des phénomènes ressemblant à la présence d’un esprit frappeur se manifestent dans la maison que les Betz décident qu’ils ont besoin, après tout, des scientifiques… En effet, non seulement les portes de la maison se mettent à claquer toutes seules à tout moment du jour et de la nuit, une musique ressemblant à de l’orgue peut être entendue dans la maison, sans qu’il y ait d’orgue sur place.

Études scientifiques

Une étude faite par la US Navy conclut que la coquille de la sphère est d’une épaisseur de 12,5 mm (0,5 pouce), et peut résister à une pression de 120,000 livres par pouce carré. La surface de la sphère est faite d’acier inoxydable, plus spécifiquement d’alliage magnétique ferreux numéro 431. Cet alliage est particulièrement résistant à la chaleur et à la corrosion.

Grâce aux rayons X, ils découvrent que l’intérieur de la boule contient deux objets ronds entourés d’une sorte de halo fait d’un matériel d’une densité hors du commun.

Ils notent aussi que la sphère a 4 différents pôles magnétiques, deux positifs et deux négatifs, qui ne sont pas concentriques. Même si la boule est intensément magnétique, elle ne montre aucun signe de radioactivité.

betz

Par la suite, la « Omega Minus One Institute » de Baton Rouge en Louisiane, mène aussi sa propre étude, et conclut qu’un champ magnétique entoure l’objet et qu’il émet des sortes d’ondes radio. Elle confirme la présence de pôles multiples, et que la densité du champ fluctue en puissance selon un pattern inconnu, ce qui défie les lois de la physique. Elle conclut aussi que le métal dont la sphère est faite, ressemble à l’acier inoxydable, mais qu’il en est légèrement différent, contenant un élément inconnu.

Puis, un autre scientifique, le Dr. James A. Harder, conclut que les deux sphères à l’intérieur de la boule insolite sont faites d’éléments plus lourds que tout ce qui est connu de la science, évaluant leur numéro atomique à plus de 140 (au moment d’écrire cet article, le numéro atomique connu le plus élevé est 118).

Malgré toutes ces études, l’origine et l’identité de la sphère restent inconnus.

Où est la sphère aujourd'hui?

Comme toute furie médiatique, celle-ci a fini par retomber dans l’oubli. Plusieurs sites internet affirment avoir tenté de retrouver trace de la famille Betz et de la sphère, sans résultat… on n’entend plus parler d’eux, ce qui est dommage car il serait intéressant d’étudier la sphère à nouveau.

Hypothèses

Mais quelle est l’origine de cette sphère mystérieuse? Comment expliquer ses propriétés et ses comportements insolites? 

Explication des sceptiques

Les sceptiques affirment que la sphère appartenait à un artiste, James Durling-Jones, qui récupérait du métal pour faire des sculptures. Il aurait ainsi installé plusieurs boules de métal provenant de soupapes à sphère industrielles sur le toit de sa VW et aurait roulé dans cette région de Floride en 1971. Des boules se seraient détachées du rack à bagages et seraient tombées sur ce même terrain ou les Betz ont fait leur découverte.

Et comment une sphère de soupape pourrait-elle avoir les réactions étranges et les propriétés hors du commun de la sphère des Betz? « Eh bien », expliquent-ils, « c’est que le plancher de leur maison n’était pas de niveau! » 

Technologie extraterrestre

Bien que les propriétés de l’objet soient hors du commun et ne semble pas pouvoir être expliquées par la technologie d’aujourd’hui, il n’y a rien dans la sphère qui nous démontre qu’elle provienne de l’espace.

En 1974, Terry Betz a présenté la sphère à des chercheurs et des scientifiques du « Blue Ribbon Club » de Nouvelles-Orléans. S’intéressant au phénomène OVNI, ces scientifiques avaient offert une récompense monétaire à qui que ce soit qui offrirait la preuve d’un objet extraterrestre. Même s’ils étaient incapables de déterminer ce qu’était au juste la sphère de la famille Betz, le panel de scientifique n’a pas vu de preuve que cet objet était lié à l’espace.

Poltergeist

Vu les différents événements poltergeists qui se sont produits dans la maison des Betz, il est possible que les mouvements et les bruits de la sphère soient, en fait, provoqués par un esprit frappeur.

Références

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *