13 phobies étranges

13 phobies étranges

La phobie, c’est plus qu’une peur.
Une angoisse tellement grande qu’on craint une chose avant même qu’elle soit présente.
On évite les lieux, les situations où on peut la rencontrer.

Irrationnelle et viscérale, la phobie paralyse. Terrorise.
Elle peut bousiller une vie.

1

Phobie de voir un visage à la fenêtre

Dehors, il fait noir. Vous êtes en sécurité à l’intérieur, du moins c’est ce que vous croyez. Jusqu’au moment où vous remarquez des formes dans une des fenêtres. Vous regardez de plus près, et à votre plus grande horreur, vous voyez un visage. Difforme, presqu’inhumain. 

C’est le scénario que craignent de vivre ceux qui ont la phobie du visage à la fenêtre.

L’utilisateur Reddit kitcorvvin se confie à propos de sa peur: « Elle me tient parfois réveillé la nuit: trop terrifié pour regarder par la fenêtre, mais aussi, trop anxieux pour réussir à m’endormir, au cas où quelqu’un ou quelque chose serait en train de me regarder à travers la vitre. » (Réf. 6)

phobie du visage dans la fenetre

En général, les phobies spécifiques portent un nom, mais celle-ci n’en porte pas. Elle ne semble pas non plus être classée dans la liste psychiatrique des phobies. Pourtant, kitcorvvin n’est pas le seul à en souffrir. Gelema5, un autre utilisateur Reddit, avoue qu’il doit fermer les rideaux lorsque la nuit tombe, car autrement, sa phobie occupe tout son esprit. 

Ceux qui souffrent de cette phobie ont aussi, en général, peur de voir un visage horrible de façon soudaine, comme en ouvrant les yeux ou en tournant un coin de rue. Et vous, redoutez-vous de simplement ouvrir une porte, par peur de ce qu’il y a derrière?

2

Phobie d'une célébrité

Certaines célébrités sont partout: journaux à potins, objets de collection, entrevues à la télé, etc. Mais pour certaines personnes, cette omniprésence est une source de terreur. Une célébrité en particulier leur fait peur, et cette phobie peut être extrême au point de les empêcher de mener une vie normale.

Par exemple, l’utilisateur Reddit AshRT explique qu’il avait de la difficulté à dormir dans son enfance à cause de sa peur d’Elvis. « J’avais regardé une émission de télévision qui tentait de prouver qu’Elvis avait simulé sa mort et qu’il était toujours vivant. Alors, dans mon cerveau d’enfant, cela voulait dire qu’il allait me poursuivre, puisque finalement, il était en vie. » (Réf. 1)

Poppy Johnson, tant qu’à elle, a la phobie de Michael Jackson. Une chanson qui passe à la radio, une apparition à la télé, ou simplement la vue d’un poster peuvent déclencher sa peur. Ses paumes deviennent moites et elle se met à trembler. 

Elle explique que sa phobie a commencé alors qu’elle avait cinq ans, et qu’elle voyait le vidéo-clip de la chanson Thriller pour la première fois. Elle en a été terrorisée, surtout lorsque le visage de Jackson se transforme en loup. Elle en garde un traumatisme.

Pour empirer les choses, ses parents sont de grands fans de Jackson, et la maison de son enfance était décorée avec des objets de collection à l’effigie du chanteur. Elle n’a jamais avoué à sa famille qu’elle avait cette phobie. 

Mais une fois adulte, elle a décidé de prendre les choses en main et est allée voir un hypnothérapeute. Après quatre séances seulement, elle se sent déjà beaucoup mieux. « J’entrevois définitivement que je vais un jour sortir de chez moi sans me sentir sur le bord de la crise de nerfs. » (Réf. 2)

thriller

Comprendre les phobiques
Bien que cet article soit motivé par la curiosité devant certaines phobies insolites, le but ici n’est pas de se moquer des gens phobiques.
Les phobies sont une condition bien réelle qui peut être débilitante pour certaines personnes qui en souffrent.
Si c’est votre cas, l’aide d’un professionnel de la santé est vivement recommandée.
Vous pouvez aussi vous référer à l’organisme Phobies Zéro.

3

Phobie des carillons

Qui n’aime pas entendre le doux tintement des carillons quand le vent souffle? Eh bien, pas tout le monde. Car pour certains, ce tintement est un bruit sorti tout droit d’un cauchemar, un tintement de l’enfer. C’est le cas de l’utilisatrice Reddit LadyBlueEyes qui mentionne à ce sujet:

« J’ai une réaction phonophobe à plusieurs bruits, mais ma plus grande peur, ce sont les carillons. J’ai une attaque de panique simplement en en voyant un. »

Elle ajoute que cette phobie la trouble dans son quotidien: « Ma peur me force à rester à l’intérieur, et à éviter les chemins où je sais que je croiserai des carillons. Aussi, je ne peux pas aller dans certaines pharmacies car elles en vendent, accrochés près de la porte. Suis-je la seule à me plaindre de cela? On dirait que personne ne comprend ce qui me terrifie. »

Pour certains phobiques, ce n’est pas le bruit du carillon qui cause problème, mais son mouvement. 

« Ma famille avait des carillons lorsque j’étais une enfant, et ils me terrifiaient », explique une autre utilisatrice Reddit. « Éventuellement, ils ont dû les décrocher parce qu’ils me causaient trop d’anxiété. » 

Mais cette solution ne fut pas suffisante. « Malheureusement, la peur s’est étendue à tout ce qui fait un mouvement de balancement. Je pense que c’est parce que je n’ai pas de contrôle sur le mouvement. » (Réf. 1)

phobie des carillons
Photo par Elizabeth Prata

4

Phobie de l'éternité

Qui n’a pas peur de la mort? Pour beaucoup, l’idée d’une vie après la vie, ou d’un nirvana éternel, est à la fois une joie et un soulagement. Toutefois, pour certaines personnes, l’idée d’une telle éternité les terrifie. Ils ont l’impression qu’une vie éternelle serait sans échappatoire, et cela les jette dans une profonde angoisse existentielle.

Paul, qui souffre de cette phobie, la décrit ainsi: « J’ai peur que, éventuellement, j’atteindrai un point où j’aurai tout expérimenté, tout appris, tout fait, rencontré tout le monde et que je serai pris dans une existence ennuyante à laquelle je ne pourrai m’échapper, peu importe combien je le désire. » L’éternité est vue, par lui et par plusieurs autres, comme une prison sans fin. 

Pour certains phobiques, ce n’est pas le temps infini qui leur fait peur, mais le fait que l’univers n’aurait pas de limites. Jane Adkins a écrit sur Facebook: « Quand je me mets à penser à ce qu’il y a au-delà de notre système solaire, on dirait que mes pensées se bloquent automatiquement pour me protéger d’une éventuelle attaque de panique. Savoir qu’il existe des trous noirs me donne des cauchemars. La pensée de la distance qui existe entre les galaxies est insupportable. » (Réf. 5)

Ainsi, sur le sujet de l’éternité, le point de vue de la science et celui de la religion semblent se rencontrer. Mais ni l’un ni l’autre ne contient, dans son discours, un réconfort à ces phobiques.

5

Phobie des poignets

Et si c’était notre instinct qui nous soufflait l’idée de certaines phobies? Après tout, les araignées et les serpents peuvent être venimeux, les rongeurs peuvent transporter des maladies, et les hauteurs peuvent être fatales. Mais que dire des poignets? Pour ceux qui ont la phobie de toucher leurs propres poignets, ou ceux des autres, cet endroit leur parait vulnérable.

C’est ce qui arrive à la conjointe de Th4n4n, un utilisateur Reddit. Elle a tellement peur des poignets qu’elle se sauve si elle en voit un. Un jour qu’elle avait trop bu, elle a confié à son mari que « lorsque nous étions des Néanderthals, il était courant que nos poignets explosent. » Même si cette anecdote anthropologique ne fait pas de sens, elle en dit long sur la sensation de fragilité que cette femme ressent face à cette partie du corps. (Réf. 1)

Quand on a peur de tout ce qui se rapporte aux poignets, la vie de tous les jours peut devenir drôlement compliquée. « Faire les gestes du quotidien devient une véritable corvée et surtout un contact physique peut provoquer une crise de panique », explique bonnetmailys, une utilisatrice du forum JeuxVidéo.com qui est victime de cette phobie. (Réf. 10)

Il est commun aussi pour les gens atteints de cette phobie de ressentir une forte envie de vomir lorsqu’il est question de poignets. 

poignet

6

Phobie du nombre 666

Il y a des gens qui ont une peur viscérale de certains nombres. Le nombre 6 revient souvent. Quant à la peur du nombre 666, elle a la particularité d’avoir été inspirée par la bible, plus spécifiquement par l’apocalypse qui l’appelle le « nombre de la bête », la bête étant associée à satan ou à l’antéchrist.

Cette phobie peut entraîner différents comportements d’évitement. Par exemple, le Président Reagan n’appréciait pas que sa maison en Californie soit affublée du numéro de porte 666. Il l’a fait changer pour le numéro 668. 

L’utilisatrice Reddit LabRatsAteMyHomework a raconté une anecdote intéressante qui s’est passée lorsqu’elle était caissière chez Best Buy. Une cliente s’est présentée à sa caisse pour payer ses achats, mais lorsque cette dame vit que le total donnait 6,66$, elle prit peur. Elle a alors attrapé quelques bonbons près de la caisse et les a ajoutés à ses emplettes, question de modifier le total. Rassurée, elle a ensuite payé, mais la caisse a indiqué que la monnaie qu’elle devait recevoir s’élevait à… 6,66$!

« Elle m’a alors regardée comme si j’étais l’Antéchrist en personne », commente la caissière. (Réf. 4)

7

Phobie de la danse

Et si la pire de vos terreurs se passaient sur la piste de danse? C’est le cas de ceux qui ont la phobie de la danse, comme l’utilisateur Reddit chorophobia2017. Il explique que sa peur a ruiné sa rencontre avec des femmes à plusieurs occasions.

« Une fois, une fille me demandait sans cesse de danser avec elle, et j’ai fini par quitter la salle en courant, afin de m’éloigner d’elle. C’était une réaction embarrassante et je n’ai pas de moyen pour lutter contre ça. »

Pourtant, il a le sens du rythme. Il a joué de la batterie pendant des années et n’a aucun problème à suivre le tempo. Seulement, il n’arrive pas à danser, même s’il est seul et que les rideaux sont fermés, car la panique prend le dessus.

Pour lui, le fait de danser n’est pas le seul déclencheur d’une attaque de panique. Simplement parler de danse, ou regarder une vidéo où des gens dansent, c’est suffisant pour le faire suer, augmenter son rythme cardiaque, et le faire trembler. (Réf. 9)

C’est une phobie qui s’enracine la plupart du temps dans la peur du regard des autres, la crainte d’être ridicule.

phobie de danser

8

Phobie des boutons

Certaines victimes de cette phobie ont une peur irraisonnée d’avaler un bouton, alors que d’autres sont profondément dégoûtées par la texture de ceux-ci. Bien qu’on puisse croire qu’une mauvais expérience impliquant un bouton les ait marqués et soit à l’origine de leur phobie, ce n’est pas toujours le cas. Ces aversions sont parfois apparues d’elles-mêmes, ou encore, semblent avoir toujours été là.

« Lorsque j’avais 3 ans, explique Lydia qui a la phobie des boutons, je me souviens que ma mère essayait de m’enfiler une robe qu’elle avait aimé voir ma soeur porter et qui était décorée de boutons, et je me suis mise à crier et à courir partout dans la pièce, pour finalement aller me cacher sous mon lit. C’est comme ça que ma mère s’est rendue compte que quelque chose n’allait pas(…) »  (Réf. 19)

Steve Jobs, le co-fondateur d’Apple, a avoué avoir une phobie des boutons, et pas seulement ceux qui sont sur les vêtements, tous les boutons. Est-ce que l’idée du iPhone, un téléphone avec un écran tactile à la place des boutons, lui viendrait de cette peur?

9

Phobie de la lune

lune

La pleine lune en effraie plus d’un, surtout à cause des légendes et des superstitions qui l’entourent. 

Toutefois, certaines personnes expérimentent une incontrôlable attaque de panique lorsqu’ils voient la lune. Pour eux, ce n’est pas une simple peur, mais une véritable phobie qui les obsède. 

C’est le cas d’un lecteur de FearOf.net, qui est tellement préoccupé par la lune qu’il doit en tout moment savoir à quelle heure elle se lève, et quelle forme elle aura. « Les pires moments c’est lorsque je suis dehors la nuit et que je ne sais pas où elle est, et si elle est là, quelque part. C’est moins pire lorsque je la vois. C’est le fait de ne pas savoir où elle se trouve qui est le pire. »

Comme la plupart des phobiques, il utilise l’évitement comme tactique pour se protéger. Il évite d’être dehors la nuit, au point où il prend sa voiture pour franchir de très courtes distances, car il se sent en sécurité dans un véhicule. « Mon pire cauchemar serait de me retrouver debout dans un champs en pleine nuit. » (Réf. 16)

En plus des phobiques de la lune, il y a aussi les loups-garous qui craignent le moment où la lune devient pleine… mais ça, c’est une autre histoire!

10

Phobie des papillons

Ils sont lents, colorés, et complètement innofensifs. Mais cela n’empêche pas certaines personnes d’avoir une peur viscérale des papillons. Et c’est justement parce que cet insecte est si innocent que les phobiques des papillons s’attirent les railleries des autres.

Une lectrice de FearOf.net a partagé une anecdote qui remonte à son enfance: « Ma première expérience avec un vrai papillon s’est produite lorsque j’étais en maternelle. Ma classe avait décidé d’élever des papillons qui provenaient d’un kit pour les écoles. Je n’aimais pas trop l’étape où ils étaient des chenilles, mais j’étais excitée à l’idée de les voir se transformer en papillons. »

« C’est lorsque notre enseignante les a relâchés dans la nature que l’enfer s’est déchaîné. Je pleurais, criais, et m’enfuyais à toutes jambes dans la rue. Il me semblait qu’ils n’arrêteraient jamais de me suivre. Mon enseignante s’est fâchée contre moi parce que je courais dans la rue, elle disait que c’était une réaction exagérée. Mes camarades de classe disaient que j’avais tout gâché. »

Comme il est compliqué de sortir dehors par beau temps sans croiser le moindre papillon, ceux qui sont victimes de cette phobie ont la vie dure. « Il y a tellement d’endroits que j’évite parce que je sais que les papillons ont tendance à y aller. J’emprunte certaines routes dans le parc pour éviter les endroits où il y a le plus de chance que j’en voie. J’ai d’ailleurs cessé de fréquenter la plupart des parcs à cause d’eux. J’ai aussi arrêté de faire du vélo à cause d’eux. J’ai maintenant de vraies attaques de panique lorsque j’en vois un. » (Réf. 11)

La peur phobique des papillons est généralement liée à un dégoût de sentir les ailes en mouvement frôler sa propre peau, donnant une sensation désagréable de chatouillement et de démangeaison.

11

Phobie des boucles

Une lectrice de FearOf.net se confie au sujet de sa phobie des boucles: 

« Je crois que ça a commencé par les boucles sur mes vestes et mes sous-vêtements quand j’étais enfant, je me souviens que je les arrachais frénétiquement, coupant la dentelle ou le tissu des boucles en touts petits morceaux, et les cachant ensuite au fond de ma poubelle. Étrangement, plus la boucle est petite ou compacte, plus je suis terrorisée. »

Avec le temps, sa phobie s’est étendue aux noeuds papillon portées par les hommes. « C’est si grave que si un serveur au restaurant en porte un, j’ai un haut-le-coeur et je me sauve de l’établissement. »

Pour elle, pas question d’assister à un mariage, ou même de passer près de la vitrine d’une boutique de mariée. Elle ignore d’où cette peur lui vient, n’ayant vécu aucune expérience traumatisante impliquant une boucle, et suggère avec un brin d’humour qu’il s’agit peut-être d’une histoire de réincarnation. 

(Réf. 13) 

boucle

12

Phobie du papier et du carton

Ceux qui ont la phobie du papier ont peur de le toucher, d’écrire dessus, ou même de se couper sur les bords d’une feuille. La phobie peut aussi s’étendre aux cartons, aux emballages, et aux papiers peints. Il peut être assez difficile pour ces phobiques de faire des tâches de tous les jours dans notre société où le papier et les emballages sont omniprésents.

Pour Charlie Penny, une jeune femme qui souffre de la phobie du carton, le pire temps de l’année, c’est Noël. « Certaines personnes vont même jusqu’à mettre des cadeaux intentionnellement dans des boîtes pour me taquiner, sachant que je ne pourrai pas les ouvrir… » (Réf. 15)

L’utilisatrice Reddit Clarawrr avoue que lorsqu’elle allait à l’école, sa peur du papier lui donnait des frissons dans le dos dès qu’elle devait toucher une feuille. « Pour prendre des notes en classe, je plaçais un stylo ou un autre item sous ma paume afin que ma main ne touche pas le papier, et ensuite je faisais vraiment attention à bien tenir ma main pour qu’elle n’entre pas en contact avec la feuille. »

Elle explique que l’âge adulte et la thérapie d’exposition l’ont aidée. (Réf. 17)

13

Et finalement... Peur de tout!

Oui, la peur de tout existe. Ceux qui en souffrent ont tellement de phobies qu’ils sont dans un état constant d’anxiété, redoutant que quelque chose de mal leur arrive. Ils sont pratiquement tout le temps en poussée d’adrénaline, ce qui finit par leur donner des périodes d’effondrement et de fatigue intense. 

Natalie, une jeune américaine de 13 ans, vit dans un état constant de peur et de dépression. Sur une liste de 100 phobies, elle en a reconnues 70 comme étant siennes, et elle ajoute qu’elle en a d’autres qui ne font pas partie de cette liste. Ses phobies se classent dans de nombreuses catégories, comme les animaux, les objets inanimés, les couleurs, les phobies sociales, les phobies liées à la mort, et tout ce qui se rapporte à la peur de l’échec. 

Elle a développé une dépendance aux jeux vidéos, car elle les utilisaient pour tenter de contrôler ses peurs, et l’environnement autour d’elle. Bien qu’elle ait reçu de l’aide pour cette dépendance, elle craint la réaction des gens si elle leur dit l’ampleur de son problème. « Je pense toutefois que je suis en dépression, et j’ai peur d’en parler à mes parents car j’ai peur qu’ils aient une mauvais idée de moi. » (Réf. 21)

La dépression peut en effet faire partie du vécu de la personne qui a une multitude de phobies, et d’autres troubles de l’humeur peuvent aussi être présents, comme l’anxiété généralisée et le trouble obsessif-compulsif. Il est certain qu’une personne aux prises avec ce problème doit chercher l’aide d’un professionnel qualifié afin de retrouver une bonne qualité de vie.

munch
Edward Munch

Published bySuzie Palmer

Suzie Palmer est une Québécoise qui a habité dans différentes provinces canadiennes et aux États-Unis. Elle s'intéresse au paranormal et aux mystères depuis son adolescence.

No Comments

Post a Comment